Verdict

« L’Éternel a détourné tes châtiments, Il a éloigné ton ennemi ; le roi d’Israël, l’Éternel, est au milieu de toi ; tu n’as plus de malheur à éprouver. » (Sophonie 3 : 15)

La promesse dit que nous n’éprouverons plus de malheur.

Même si le malheur est encore visible, il n’a plus la mainmise sur la vie de celui qui croit.

Votre condition actuelle, par la foi, est celle de quelqu’un qui a été absous, de quelqu’un pour qui il n’y a plus de condamnation.

Il n’y a plus de place pour le mal ;

Voilà la Parole qui délivre ;

La Parole qui transforme ;

La Parole qui fortifie.

Elle fortifie quand on a la ferme conviction qu’elle ne faillit pas.

Peu importe ce que vous voyez,

Seulement ce en quoi vous croyez est important.

C’est votre foi qui déterminera ce qui sera, ou ne sera pas, visible demain ;

Elle donne naissance à ce qui n’existe pas encore.

Notre ennemi n’a plus aucun droit sur ceux qui sont de Dieu ;

Les châtiments ont déjà été détournés ;

Vous avez été pardonné, absous ;

Vous êtes libre.

Maintenant vous marchez avec le Roi d’Israël.

Croyez dans la Parole qui délivre et ne prêtez plus l’oreille  aux accusations et à la peur du châtiment.

Source : livre – “O Pão Nosso para 365 dias”, de l’Évêque Edir Macedo