Vainqueur X Perdant

« Celui qui vaincra héritera ces choses ; je serai son Dieu, et il sera mon fils. » (Apocalypse 21 : 7)

Personne ne devient vainqueur ou perdant sans concourir. Comme conquérant, le vainqueur se rit de la chance. Il sait que l’obtention du trophée dépend exclusivement de son engagement personnel, de son complet dévouement et de lourds sacrifices. Suivez la vie des sportifs médaillés et vous verrez que chacun d’eux s’entraîne jusqu’à six heures par jour. Ajoutez à cela des régimes alimentaires rigoureux, une absence de sorties et d’« amis » inopportuns. Tout cela pour la gloire d’une médaille éphémère.

S’ils comptaient sur la chance, ils ne s’entraîneraient pas. Ils resteraient les doigts de pieds en éventail jusqu’au jour J. Mais les sages, ceux qui ont la vision de la Grandeur de l’Éternel Dieu sacrifient pour la gloire infinie, incorruptible et éternelle. Voyez quelques-unes des raisons de la conquérir :

1 – « A celui qui vaincra je donnerai à manger de l’arbre de vie, qui est dans le paradis de Dieu. » (Apocalypse 2 : 7) ;

2 – « Celui qui vaincra n’aura pas à souffrir la seconde mort. » (Apocalypse 2 : 11) ;

3 – « Celui qui vaincra sera revêtu ainsi de vêtements blancs ; je n’effacerai point son nom du livre de vie, et je confesserai son nom devant mon Père et devant ses anges. » ; (Apocalypse 3 : 5)

4 – « Celui qui vaincra, je le ferai asseoir avec moi sur mon trône, comme moi j’ai vaincu et me suis assis avec mon Père sur son trône. » (Apocalypse 3 : 21)

Il vaut la peine de s’efforcer, de sacrifier et de se  dévouer intégralement à la recherche de la gloire éternelle. 

Source : livre – “O Pão Nosso para 365 dias”, de l’Évêque Edir Macedo