Une voie sans issue

Quand Israël a quitté l’Égypte, il a laissé derrière lui une histoire de douleur et d’oppression.

Dans le second camp à Etham, la raison était de louer et de glorifier Dieu pour toutes Ses merveilles. Le jour, le peuple était guidé par un nuage, et la nuit, une colonne de feu illuminait son chemin. Tout semblait parfait, jusqu’à ce que, étonnamment, Dieu dise à Moïse de dire au peuple de retourner :

« Parle aux enfants d’Israël; qu’ils se détournent, et qu’ils campent devant Pi-Hahiroth, entre Migdol et la mer, vis-à-vis de Baal-Tsephon; c’est en face de ce lieu que vous camperez, près de la mer. » Exode 14.2

Imaginez qu’environ trois millions de personnes doivent retourner là où elles sont déjà allées. Cela semblait fou, mais le nuage et le feu ont continué comme un GPS céleste guidant les gens. En arrivant à Pi-Hahiroth, la vision du peuple était celle de montagnes sur le côté droit, de montagnes sur le côté gauche, devant se trouvait la mer Rouge et derrière venaient les Egyptiens avec tous les chevaux et les chars de Pharaon, avec toute son armée.

PI-HAHIROTH signifiait « une voie sans issue », cela ressemblait à un piège, à un pas en arrière, mais c’était l’endroit où le peuple d’Israël a montré ce qu’il y avait en lui, car il pensait sûrement : « Cela n’a aucun sens, Dieu a promis de nous conduire à une terre qui donne du lait et du miel et maintenant nous fait retourner ». C’est alors qu’ils ont commencé à murmurer :

« Ils dirent à Moïse: N’y avait-il pas des sépulcres en Egypte, sans qu’il fût besoin de nous mener mourir au désert? Que nous as-tu fait en nous faisant sortir d’Egypte? N’est-ce pas là ce que nous te disions en Egypte: Laisse-nous servir les Egyptiens, car nous aimons mieux servir les Egyptiens que de mourir au désert? » Exode 14.11-12

Voyez que le peuple s’est rebellé contre l’homme (Moïse), comme si cette direction de « retourner » à Pi-Hahiroth était venue de lui, comme s’il n’y avait plus sur lui l’onction de Dieu et qu’il était coupable parce que tout le monde était dans cette situation.

Malheureusement, nous voyons cette histoire se répéter de nos jours, alors que beaucoup, pris dans une « voie sans issue », commencent à murmurer. C’est-à-dire que, tandis que la personne conquiert, prospère, avance et reçoit les bénédictions de Dieu, on n’entend que des louanges et de l’adoration, mais lorsqu’elle doit retourner à Pi-Hahiroth et se trouve dans une voie sans issue, elle manifeste immédiatement ce qu’il y a à l’intérieur d’elle, en disant : « Je suis dans l’église depuis si longtemps, je donne ma dîme, l’offrande, je suis fidèle, pourquoi Dieu a-t-il laissé cela m’arriver ? »

Des gens qui ont autrefois donné de glorieux témoignages, mais qui, arrivés à  « Pi-Hahiroth », sur le lieu de l’épreuve, ont abandonné leur foi et se sont mis à chercher les coupables au lieu de suivre avec fermeté.

Nous l’avons également constaté chez les pasteurs, lorsqu’ils quittent certains postes de l’église et retournent dans des lieux déjà passés, par exemple. Ils ont été des leaders et ils reviennent à une position qu’ils pensent avoir déjà traversée, ils sentent comme une injustice, méprisés, dévalorisés et révèlent ainsi ce qu’il y a à l’intérieur d’eux. Certains partent en disant : « L’église n’est plus la même, l’œuvre est peut-être de Dieu, mais elle est dirigée par l’homme qui a des défauts, est tyrannique, et injuste… qu’ils sont lassés d’être utilisé et trompé. » A cause de cela, ils finissent par quitter l’église, pensant que leur histoire n’a pas été respectée.

Qu’est-ce que tout cela montre à chacun d’entre nous ? Que Dieu le permette. Il nous permet de revenir en arrière pour montrer ce qui est en nous. Mais pourquoi ? Ne sait-Il plus tout ? Il montre pour que la personne puisse voir sa véritable condition spirituelle et changer. Ce n’est pas ce qui s’est passé qui est la raison de leur insatisfaction et de leur révolte contre l’œuvre de Dieu, mais ce qu’il y a à l’intérieur d’eux.

Moïse a attiré l’attention du peuple afin qu’il cesse de murmurer et qu’il ait confiance en Dieu :

« Moïse répondit au peuple: Ne craignez rien, restez en place, et regardez la délivrance que l’Eternel va vous accorder en ce jour; car les Egyptiens que vous voyez aujourd’hui, vous ne les verrez plus jamais. L’Eternel combattra pour vous; et vous, gardez le silence. » Exode 14.13-14

Dieu a ordonné au peuple de marcher, plutôt que de murmurer, de pleurer ou de se plaindre.

« L’Eternel dit à Moïse: Pourquoi ces cris? Parle aux enfants d’Israël, et qu’ils marchent. Toi, lève ta verge, étends ta main sur la mer, et fends-la; et les enfants d’Israël entreront au milieu de la mer à sec. » Exode 14.15-16

Et c’est précisément à Pi-Hahiroth (la voie sans issue) que Dieu a été glorifié.

« Et les Egyptiens sauront que je suis l’Eternel, quand Pharaon, ses chars et ses cavaliers, auront fait éclater ma gloire. » Exode 14.18

Dieu ne vous a pas emmené au mauvais endroit ni abandonné dans le désert, mais croyez et ayez confiance en Ses promesses. Il n’a jamais échoué et n’échouera jamais !