Une chose nouvelle

« Ne pensez plus aux événements passés, et ne considérez plus ce qui est ancien.Voici, je vais faire une chose nouvelle, sur le point d’arriver : ne la connaîtrez-vous pas ? Je mettrai un chemin dans le désert, et des fleuves dans la solitude. » (Ésaïe 43 : 18,19)

Seul celui qui vit par la foi perçoit ce qui est sur le point d’arriver. Celui qui ne vit pas par ce qu’il voit. Celui qui croit et se confie en Dieu ne s’attache pas au passé ; ne considère pas ce qui est ancien. Ne ressassez pas votre passé, qu’il soit fait de bons ou de mauvais souvenirs. Ne prenez pas en considération les paroles défaitistes que vous avez entendues. Ne prenez pas en considération les peurs et les traumatismes anciens. Voici, notre Dieu fait une chose nouvelle, et seul celui qui croit la connaît. Il ne la ressent pas, il la connaît.

Ne considérez pas le désert, car il y aura un chemin. Ne considérez pas la solitude, car des Fleuves d’Eau Vive la traverseront. De nouvelles attentes, de nouvelles possibilités, de nouvelles capacités, une nouvelle réalité. Il fait une chose nouvelle, qui est sur le point d’arriver. Tout bientôt, elle sera visible aux yeux de tous.

Mais seuls ceux qui croient la connaîtront. Seuls ceux qui croient tireront profit de leur foi. Dieu fait une chose nouvelle. Comment ne la connaissez-vous pas ? Comment en ignorez-vous les signes ? Le plus grand signe de Dieu est la foi qui est en vous.

Source : livre – “O Pão Nosso para 365 dias”, de l’Évêque Edir Macedo