Tous ne seront pas sauvés

« Car, bien que je sois libre à l’égard de tous, je me suis rendu le serviteur de tous, afin de gagner le plus grand nombre (…) J’ai été faible avec les faibles, afin de gagner les faibles. Je me suis fait tout à tous, afin d’en sauver de toute manière quelques-uns. »           1 Corinthiens 9.19-22

Tous les efforts de Paul visaient à sauver quelques-uns. Il était conscient que tout le monde ne serait pas sauvé. C’est aussi notre effort ces jours-ci: montrer le Seigneur Jésus à tous, mais sachant que nous ne sauverons que quelques-uns.

Et qui sera sauvé ? Seul celui qui se voit perdu et décide d’abandonner sa vie pour la vie de Dieu peut être sauvé. Abandonne tout. Abandonne sa volonté pour la volonté de Dieu; de son indépendance, pour la dépendance de Dieu; en faisant avec Lui une alliance, une alliance d’abandon total, de sacrifice parfait, d’obéissance à Sa parole.

Seuls ceux qui acceptent les termes du contrat auront droit à la vie éternelle. Ils ce feront choisis et approuvés; ceux qui passent le test seront approuvés; ceux qui persévèrent jusqu’à la fin passeront le test; ceux qui croient persévérons jusqu’à la fin; ceux qu’iront se rendre vont croire.

Malheureusement pas tous. Tout le monde ne l’entendra pas. Nous avons été appelés aux brebis perdues, car il n’y a aucun moyen de sauver ceux qui ne sont pas perdus. Tout le monde veut les avantages du résultat, mais tout le monde n’est pas disposé à payer le prix de la promenade. La porte étroite. Le chemin serré. Efforcez-vous pour être parmi les rares qui ce feront choisis. Il n’y a rien de plus précieux.

Combattez pour être parmi les rares qui seront sauvés.

Source : livre – “O Pão Nosso para 365 dias”, de l’Évêque Edir Macedo