Stop à la souffrance : sachez comment arrêter la douleur

Regardez ce que le Seigneur Jésus a fait lorsqu’il a trouvé une veuve qui venait de perdre son fils

La foi nous a été donnée comme un outil pour surmonter les problèmes. Cependant, elle n’entre en action que lorsque nous l’utilisons en croyant à la puissance du Seigneur Jésus.

Peut-être avez-vous rencontré un problème frustrant dans votre vie qui vous a enlevé le moral. Peut-être est-ce la douleur d’un père, d’une mère, d’un fils, d’un mari, d’une femme, d’un travailleur, d’un homme d’affaires, une maladie, un péché, une dépendance. Sachez que quel que soit le domaine de votre vie dans lequel se trouve cette douleur, le Seigneur Jésus peut promouvoir un miracle.

C’est ce qui s’est passé lorsqu’Il a rencontré une veuve qui venait de perdre son fils. Le feuilleton Jésus a illustré ce passage de la Bible.

La foi qui transforme

De la même manière que le Seigneur Jésus a ressuscité ce garçon, il peut ressusciter votre vie.

« Je ne sais pas quelle est votre douleur, mais je sais une chose : Dieu ressent votre douleur », a déclaré l’évêque Renato Cardoso lors de la Rencontre avec Dieu le 2 mai.

L’évêque a ajouté que ce n’est pas l’émotion ou les pleurs de la veuve de Naïn qui ont motivé l’action du Seigneur Jésus. « La foi ne tient pas compte des émotions. Elle ne se soucie pas de ce que la personne ressent ou ne ressent pas. Elle ne se préoccupe que d’une seule chose : que dit Dieu dans sa Parole ? Parce qu’en fin de compte, ce que Dieu va accomplir, c’est sa Parole », a-t-il enseigné.

C’est pourquoi, si vous souhaitez cette transformation dans votre vie, vous devez arrêter de vous plaindre, de blâmer les autres, de vous blâmer vous-même ou d’écouter vos émotions. Commencez à mettre votre foi en pratique.

« Lorsque le Seigneur Jésus s’est arrêté et a dit à la femme de ne pas pleurer, il voulait la faire sortir de son émotion, de son esprit de faiblesse émotionnelle », a-t-il expliqué.

Dans cette même foi du Seigneur Jésus, nous allons agir cette semaine jusqu’au dimanche 9 mai, qui sera la fête des mères.

Comme l’a dit l’évêque Renato, « Vous donnerez un ordre à la douleur dans votre vie, vous donnerez un ordre au problème, comme le Seigneur Jésus a donné l’ordre à l’enterrement : stop ! »

Alors Sa puissance sera manifestée, dans l’autorité de la foi.

Participez dès aujourd’hui à une réunion au siège national à la Rue de Genève, 96 – 1226 Thônex ou dans un Centre d’Accueil Universel le plus proche de chez vous  (voir les adresses ici) et apprenez-en davantage. Vous recevrez un symbole « Stop » (semblable à l’image de droite).

Source: universal.org