SORS et VIENS

« Or l’ÉTERNEL avait dit à Abram: Sors de ton pays, et d’avec ta parenté, et de la maison de ton père, [et viens] au pays que Je te montrerai. Genèse 12:1  » (Version Martin Bible)

Sortir de Haran, comme nous l’avons appris, cela signifie sortir de tout ce qui déforme l’IMAGE de Dieu, en ceux qui sont enfants d’Abraham dans la foi, dans la sincérité et dans la révolte.

Ceux-ci peuvent être dans une église chrétienne ou dans un tout autre segment religieux, social, économique, spirituel ou intellectuel.

Haran peut être un péché, la misère, la famille divisée, la dépression, bref, tout ce qui ne correspond pas à l’IMAGE de Dieu. N’oubliez pas que nous avons été créés pour refléter Son IMAGE (Genèse 1:27).

Nous constatons que beaucoup sortent même de Haran, mais ne vont pas à Canaan. Ils restent toujours là, autour de Haran. Ils sont passés par la porte? Oui, d’une certaine manière. Mais, ils n’ont pas débuté le parcours de 900 kilomètres vers Canaan.

Au long de ce parcours, bien que dur et cruel, sous un soleil brûlant et exposé à toutes sortes de danger, il s’est produit le plus grand des miracles que Dieu veut réaliser dans notre vie: la rencontre avec Dieu sur les Autels que nous construisons au long de notre parcours, la nouvelle naissance, en raison des sacrifices que nous offrons pour la préservation de notre communion avec Dieu et le baptême du Saint-Esprit, qui vient comme le jurement de Dieu ou Son sceau dans nos vies.

Le problème de ne pas obéir au «VA» est de continuer près de Haran et au moindre problème, pression ou situation adverse, y retourner. Cela arrive à beaucoup de gens, malheureusement!

Nous allons à Canaan ? Ce sont 900 kilomètres d’expériences fantastiques avec le Dieu d’Abraham.