Sans douter

« Mais qu’il la demande avec foi, sans douter ; car celui qui doute est semblable au flot de la mer, agité par le vent et poussé de côté et d’autre. Qu’un tel homme ne s’imagine pas qu’il recevra quelque chose du Seigneurc’est un homme irrésolu, inconstant dans toutes ses voies. » (Jacques 1 : 6-8)

Préoccupations, inquiétudes et peurs sont des sentiments engendrés par les doutes. N’importe lequel d’entre eux est capable de bloquer ou de ralentir un projet personnel. Le Saint-Esprit est avec moi, toutefois, au long de mes cinquante ans de converti, je n’ai jamais obtenu Son aide tant que je manifestais de la préoccupation, de l’anxiété ou de la peur. Ces dernières étant des signes évidents de doutes. Celui qui doute est comme les vagues de la mer, il ne s’affermit jamais. La Parole de Dieu est tout à fait claire : si vous voulez recevoir quelque chose de Dieu, maintenez-vous ferme, sans douter. Il est nécessaire de maintenir une fermeté dans la foi, car la réponse dépend de votre assurance et de votre confiance en Lui.

La réaction de Dieu dépend de l’action de la foi. C’est-à-dire qu’elle dépend de la certitude que l’on qu’Il fera ce qu’Il a promis de faire, selon Sa volonté. Inutile d’être religieux, charitable, fidèle, fervent dans certaines choses, si on ne se dépouille pas des préoccupations, des inquiétudes ou de la peur de ne pas réussir. Mais comment se dépouiller de ces sentiments ? Comment atteindre cette fermeté dans la foi ? C’est simple : c’est une attitude. Quand vous ferez votre prière aujourd’hui, luttez contre vos doutes et choisissez de croire. Oui, croire est une décision.

Décidez de croire et maintenez-vous ferme dans votre foi. Marchez, à partir d’aujourd’hui, par la foi, et voyez les résultats.

Source : livre – “O Pão Nosso para 365 dias”, de l’Évêque Edir Macedo