Sachez qui est dans la barque

« Il s’éleva un grand tourbillon, et les flots se jetaient dans la barque, au point qu’elle se remplissait déjà. Et lui, il dormait à la poupe sur le coussin. Ils le réveillèrent, et lui dirent : Maître, ne t’inquiètes-tu pas de ce que nous périssons ? S’étant réveillé, il menaça le vent, et dit à la mer : Silence ! Tais-toi ! Et le vent cessa, et il y eut un grand calme. Puis il leur dit : Pourquoi avez-vous ainsi peur ? Comment n’avez-vous point de foi ? » (Marc 4 : 37-40)

Quand la barque des disciples menaçait de s’enfoncer en raison de la tempête, ils se désespérèrent et pensèrent qu’ils allaient mourir. Ils ne se rendirent pas compte que le Seigneur Jésus se trouvait dans la barque. Le Seigneur Jésus adresse les mêmes paroles à celui qui, aujourd’hui, tremble de peur face aux difficultés, ne se rendant pas compte que, s’il a réellement mis sa vie dans Ses mains, Il est dans la barque. Alors, comment ne pas avoir la foi ?

Ne faites pas attention à la taille des vagues ou au bruit du vent. Ne faites pas attention au désespoir des autres, et ne prêtez pas non plus l’oreille à ceux qui tentent de semer des doutes ou de la peur. Rappelez-vous qui est dans la barque. Si le Seigneur Jésus est réellement dans votre vie, comment se fait-il que vous n’ayez pas la foi ? Ne vous y trompez pas, si vous manifestez la peur, le doute ou l’anxiété, ce sont des signes clairs de manque de foi.

Réagissez contre ce sentiment ! Utilisez la foi consciente. Si vous doutez de la présence du Seigneur Jésus dans la barque, vous pouvez L’inviter à y entrer immédiatement. Invitez le Seigneur Jésus à participer à cette situation angoissante, invitez le Seigneur Jésus à prendre soin de votre vie.

En ayant conscience qu’Il est à vos côtés, demandez la direction pour faire les bons choix et demandez aussi le courage d’exécuter Sa volonté. Quand vous serez sûr de ce que vous devez faire, agissez dans cette foi. Ainsi, quelle que soit la tempête, vous aurez toujours la paix d’esprit pour faire ce qu’il vous faut faire.

Jésus est dans la barque. Comment ne pas avoir pleinement confiance en la victoire ?

Source : livre – “O Pão Nosso para 365 dias”, de l’Évêque Edir Macedo