Préparons la fin

« Que celui qui est injuste soit encore injuste, que celui qui est souillé se souille encore ; et que le juste pratique encore la justice, et que celui qui est saint se sanctifie encore. Voici, je viens bientôt, et ma rétribution est avec moi, pour rendre à chacun selon ce qu’est son œuvre. Je suis l’alpha et l’oméga, le premier et le dernier, le commencement et la fin. Heureux ceux qui lavent leurs robes, afin d’avoir droit à l’arbre de vie, et d’entrer par les portes dans la ville ! » (Apocalypse 22 : 11-14)

Les gens se préoccupent beaucoup avec la fin de l’année. Ils planifient cette fin, ils savent que dès que l’année se termine, une autre commence, et ils veulent s’assurer que la prochaine année sera meilleure que la précédente. Néanmoins, peu d’entre eux remarquent une autre fin. Le monde tel que nous le connaissons, bientôt, finira. Et, pour beaucoup, la fin de leur propre vie arrivera avant. Nous marchons tous vers la fin. L’inévitable fin. Mais il y en a peu qui se préparent pour la fin d’une vie et le début d’une autre vie. La vie éternelle. Au ciel, pour ceux qui ont vécu dans l’obéissance à la Parole de Dieu ; ou en enfer, pour ceux qui ont vécu dans la désobéissance.

Le Seigneur Jésus vient. Bientôt, ceux qui ont renoncé à eux-mêmes et ont vécu par la foi Le rencontreront sur les nuages. Si nous voulons la vie éternelle, nous devons continuer à pratiquer la justice et à nous sanctifier, c’est-à-dire nous séparer de ce monde d’injustice, afin de recevoir la récompense qui nous a été promise. L’éternité avec Dieu. C’est pour cela que je tiens à passer le réveillon dans la présence de Dieu. Il n’y a rien de plus précieux ou de plus important. Il n’y a rien d’autre qui m’accompagnera dans l’éternité.

Méditez sur le texte biblique d’aujourd’hui et faites votre part pour garantir votre droit d’entrer par les portes, comme un enfant de Dieu, dans la Ville Sainte, dans la Gloire de Dieu.

Aujourd’hui est le dernier jour de l’année. Savez-vous quand sera votre dernier jour dans ce monde ?

Source : livre – “O Pão Nosso para 365 dias”, de l’Évêque Edir Macedo