On ne se moque pas de Dieu

La Parole de Dieu n’échoue pas, elle est la même hier, aujourd’hui et demain.

« Ne vous y trompez pas: on ne se moque pas de Dieu. Ce qu’un homme aura semé, il le moissonnera aussi. » Galates 6.7

 La Parole de Dieu n’échoue pas, elle est la même hier, aujourd’hui et demain.

Je me souviens de l’histoire d’Abimélec (fils de Gédéon), qui a utilisé un discours convaincant mais malveillant à l’égard de ses frères pour l’aider à régner sur le peuple, puis les a tués.

 « Abimélec, fils de Jerubbaal, se rendit à Sichem vers les frères de sa mère, et voici comment il leur parla, ainsi qu’à toute la famille de la maison du père de sa mère: Dites, je vous prie, aux oreilles de tous les habitants de Sichem: Vaut-il mieux pour vous que soixante-dix hommes, tous fils de Jerubbaal, dominent sur vous, ou qu’un seul homme domine sur vous? Et souvenez-vous que je suis votre os et votre chair. Les frères de sa mère répétèrent pour lui toutes ces paroles aux oreilles de tous les habitants de Sichem, et leur coeur inclina en faveur d’Abimélec, car ils se disaient: C’est notre frère. Ils lui donnèrent soixante-dix sicles d’argent, qu’ils enlevèrent de la maison de Baal-Berith. Abimélec s’en servit pour acheter des misérables et des turbulents, qui allèrent après lui. Il vint dans la maison de son père à Ophra, et il tua ses frères, fils de Jerubbaal, soixante-dix hommes, sur une même pierre. Il n’échappa que Jotham, le plus jeune fils de Jerubbaal, car il s’était caché. Tous les habitants de Sichem et toute la maison de Millo se rassemblèrent; ils vinrent, et proclamèrent roi Abimélec, près du chêne planté dans Sichem. » Juges 9.1-6

C’est le même discours convaincant et malveillant utilisé par les dissidents rebelles qui, voulant régner, n’acceptent plus la discipline de l’église du Seigneur Jésus. Et ils disent : « L’église a changé, je ne suis pas d’accord avec ceci ou cela… »

Malheureusement, certaines personnes, des « frères », des compatriotes et même des disciples de ces dissidents, prennent leur défense en disant : « Il m’a aidé, quand je suis venu à l’église, c’est une injustice ce qu’ils font… Il ne mérite pas d’être traité comme ça etc. » Cependant, ces personnes n’ont aucune idée du véritable objectif des dissidents et des raisons qui les ont amenés à cette situation.

Si les frères d’Abimélec avaient connu sa véritable intention, celle de se faire tuer par lui, ils ne l’auraient certainement pas aidé.

Abimélec devint roi comme il le souhaitait. Nous ne pouvons pas oublier qu’il a semé le mal, et qu’il a donc récolté.

« Abimélec parvint jusqu’à la tour; il l’attaqua, et s’approcha de la porte pour y mettre le feu. Alors une femme lança sur la tête d’Abimélec un morceau de meule de moulin, et lui brisa le crâne. » Juges 9.52-53

Nous ne prophétisons pas le mal ici, nous ne terrorisons ni ne sensibilisons, mais nous avertissons que « on ne se moque pas de Dieu ».

« Jotham se retira et prit la fuite; il s’en alla à Beer, où il demeura loin d’Abimélec, son frère. » Juges 9.21

Un des frères d’Abimélec, Jotham, a réussi à s’échapper et à se sauver. Vous êtes peut-être ce « frère » qui a fui pour sauver sa vie ; vous avez encore la possibilité d’échapper à ce complot pour le salut de votre âme.

Saisissez l’occasion que Dieu vous donne, ici et maintenant, de vous repentir !

Que le Saint-Esprit vous convainque.