L’Évêque

Le fondateur de l’Église universelle du Royaume de Dieu, L’évêque Edir Macedo, est né à Rio de Janeiro. En 1963, il entame sa carrière professionnelle en tant que fonctionnaire d’État. Il est devenu un continuum à la Loterie d’État de Rio de Janeiro (Loterj) et a travaillé à l’Institut brésilien de géographie et de statistique (IBGE) en tant que chercheur lors du recensement économique de 1970. Il a ensuite achevé ses 16 années de carrière en tant que fonctionnaire d’État, pour se consacrer à l’œuvre de Dieu qui, à l’époque, était considérée par certaines personnes comme une folie.

Il est marié à Madame Ester Bezerra, avec qui il a deux filles biologiques, Cristiane et Viviane, et un fils adoptif, Moyses. Edir Macedo insiste toujours pour parler du soutien de son épouse. Il dit que la femme joue un rôle important dans la famille. Elle éduque ses enfants à devenir des hommes de foi, elle prend soin de son mari, de la maison, enfin, et elle vit une journée bien remplie. Mais la différence de la femme de Dieu est qu’elle fait tout avec la direction du Seigneur.

Edir Macedo a une vaste formation académique: il est gradué en théologie, par la Faculté Evangélique de théologie Séminaire unifiée et de la Faculté d’éducation Théologique de l’État de São Paulo (Fatebom). Il a reçu son doctorat en théologie et philosophie chrétienne et est honoris cause en divinité, ainsi que d’un master en sciences théologiques de la Fédération des entités religieuses Evangéliques d’Espagne (FEREDE) à Madrid, capitale de l’Espagne.

Aujourd’hui, reconnue comme l’un des leaders évangéliques les plus respectés au monde, il a déjà organisé des rassemblements réunissant des millions de personnes. Parmi les divers projets sociaux réalisés, il convient de mentionner la collecte de 700 tonnes d’aliments non périssables pour les communautés pauvres, lors d’un événement qui s’est déroulé dans la vallée d’Anhangabaú, dans l’état de São Paulo.

En tant qu’écrivain évangélique, Edir Macedo se démarque avec plus de 10 millions de livres vendus, répartis en plus de 30 titres, les best-sellers “Orixás, caboclos and guides” et “Sur les pas de Jésus” se distinguant par plus de 3 millions d’exemplaires vendus, et plus récemment les premiers et deuxièmes volumes de son mémoire, “Rien à Perdre”.

Phénomène éditorial

Le lancement de ces deux premiers livres de sa trilogie de mémoires a provoqué une révolution majeure dans le secteur de l’édition.

L’ouvre “Rien à Perdre” de l’Editeur Planeta est basée sur une longue interview du journaliste Douglas Tavolaro.

Dans l’autobiographie, le fondateur d’Universel parle de questions controversées, de difficultés rencontrées, de périodes de persécution et de dépassement, et révèle des secrets gardés pendant des décennies, ainsi que des détails intimes de sa vie. Il apporte même sa version à des faits controversés, tel que son arrestation de 1992, et raconte des détails et des leçons qu’il a tirées des onze jours où il était derrière les barreaux avec des prisonniers ordinaires.

Le premier livre a été publié dans plusieurs villes du Brésil et a atteint tous les records de vente, peu importe son niveau, devenant un phénomène en 2012 et répétant son succès dans d’autres pays. Pendant de nombreux mois, il est resté en tête de la liste des meilleures ventes.

Les artistes, les politiciens, les autorités, les gens ordinaires tous étaient curieux de savoir qui est l’homme qui ne laisse pas sa foi être ébranlé, même face à tant de persécution.

“Rien à Perdre 2” répète le succès du volume 1. Des sujets comme l’achat de la première station radio et la TV Record, la construction de la réplique du temple de Salomon, entre autres, sont abordés et conduisent le lecteur à des réflexions importantes pour la vie.

Il est marié à Madame Ester Bezerra, avec qui il a deux filles biologiques, Cristiane et Viviane, et un fils adoptif, Moyses. Edir Macedo insiste toujours pour parler du soutien de sa femme. Il dit que la femme joue un rôle important dans la famille. Elle éduque ses enfants à devenir des hommes de foi, elle prend soin de son mari, la maison, et elle vit une journée bien remplie. Mais la différence de la femme de Dieu est qu’elle fait tout avec les conseils du Seigneur. Edir Macedo a une vaste formation académique: il est gradué en théologie, par la Faculté Evangélique de Théologie Séminaire unifiée et de la Faculté D’éducation théologique de l’État de São Paulo (Fatebom). Il a fait son doctorat en Théologie et philosophie chrétienne et est Honoris causa en divinité, ainsi que d’un master en sciences théologiques de la Fédération des Entités Religieuses Evangéliques de l’Espagne (FEREDE) à Madrid, capitale de l’Espagne. Aujourd’hui, reconnue comme l’un des leaders évangéliques les plus respectés au monde, il a déjà organisé des rassemblements réunissant des millions de personnes. Parmi les divers projets sociaux réalisés, il convient de mentionner la collecte de 700 tonnes d’aliments non périssables pour les communautés pauvres, lors d’un événement qui s’est déroulé dans la vallée d’Anhangabaú, dans l’état de São Paulo. Au tant qu’écrivain évangélique, Edir Macedo se démarque avec plus de 10 millions de livres vendus, répartis en plus de 30 titres, les best-sellers “Orixás, caboclos and guides” et “Sur les pas de Jésus” se distinguant par plus de 3 millions d’exemplaires vendus, et plus récemment les premiers et deuxièmes volumes de son mémoire, “Rien à Perdre”. Phénomène éditorial La publication des deux premiers livres de sa trilogie de mémoires a promu une révolution majeure sur le marché de l’édition. Le travail
“Rien à Perdre” de l’éditeur Planeta est basée sur une longue interview du journaliste Douglas Tavolaro. Dans l’autobiographie, le fondateur d’Universal parle de questions controversées, de difficultés rencontrées, de périodes de persécution et de dépassement, et révèle des secrets gardés pendant des décennies, ainsi que des détails intimes de sa vie. Il apporte même sa version à des faits controversés, tels que l’arrestation de 1992, et raconte des détails et des leçons qu’il a tirées des onze jours où il était derrière les barreaux avec des prisonniers ordinaires. Le premier livre a été publié dans plusieurs villes du Brésil et a atteint tous les records de vente par où il a passé, devenant un phénomène en 2012, et répétant son succès dans d’autres pays. Pendant de nombreux mois, il est resté en tête de la liste des best-sellers. Les artistes, les politiciens, les autorités, les gens ordinaires étaient tous curieux de savoir qui est l’homme qui ne laisse pas sa foi être ébranlée, même face à tant de persécution. Le «Rien à Perdre 2″ répète le succès du volume 1. Des sujets comme l’achat de la première station de radio et de la TV Record la construction de la réplique du Temple de Salomon, entre autres, sont abordés et conduisent le lecteur à des réflexions importantes pour la vie.