L’essence d’être chrétien

Les temps ont changé, mais nous ne pouvons pas perdre l’essence du christianisme.

Autrefois, devenir chrétien était synonyme de tout perdre.

Assumer la foi dans le Seigneur Jésus serait immédiatement un motif de persécution, d’humiliation, d’insultes de la part d’incroyants, de perte de biens, d’emprisonnement, de torture et même de mort.

Mourir pour la foi dans le Seigneur Jésus était une raison d’honneur.

Pierre, lorsqu’il a été crucifié, a demandé qu’il soit crucifié à l’envers, car il n’était pas digne d’être crucifié de la même manière que le Seigneur Jésus.

Les chrétiens prenaient plaisir à être torturés et à souffrir pour leur foi, comme le rapportent les Saintes Écritures :

« …d’autres subirent les moqueries et le fouet, les chaînes et la prison; ils furent lapidés, sciés, torturés, ils moururent tués par l’épée, ils allèrent çà et là vêtus de peaux de brebis et de peaux de chèvres, dénués de tout, persécutés, maltraités, eux dont le monde n’était pas digne, errants dans les déserts et les montagnes, dans les cavernes et les antres de la terre ». Hébreux 11:36-38

Quand on donne sa vie au Seigneur Jésus, et  on assume sa foi en Lui, en réalité, on meurt pour ce monde et sa vie devient occulte avec Lui.

Leur vie dans ce monde n’a plus de sens si ce n’est de servir Dieu et de faire Sa volonté.

 « Car vous êtes morts, et votre vie est cachée avec Christ en Dieu. » Colossiens 3:3

Vous rapprochez-vous du Seigneur Jésus prêt pour tout perdre ?

Ou bien l’avez-vous approché pour tout gagner ?

Quelle est la qualité de votre foi ?

Avez-vous la foi pour perdre ?

Lorsque nous participons de la Sainte-Cène en mangeant le pain et en buvant la coupe, nous déclarons notre alliance avec le Seigneur Jésus.

Cette coupe signifie assumer la foi et être prêt à souffrir, perdre et même mourir au nom d’une vie basée sur Ses enseignements.

« Elle a du prix aux yeux de l’Eternel, la mort de ceux qui l’aiment. » Psaumes 116:15

Cette compréhension ne peut se limiter à des mots et à des connaissances ; elle doit faire partie de notre vie.

Nous devons vivre le vrai christianisme !