Les 7 manifestations de l’Esprit de Dieu

Dans tous les Centres d’Accueil Universels, l’Esprit Saint sera prioritaire pendant les sept premiers mois de l’année

Au début d’une nouvelle année, il est courant que les gens fassent des projets pour leur vie. Cependant, la pleine réalisation dans un être humain ne se produit que lorsque l’on reçoit le Saint-Esprit.

Comme il est écrit : « L’Esprit de l’Eternel reposera sur lui: Esprit de sagesse et d’intelligence, Esprit de conseil et de force, Esprit de connaissance et de crainte de l’Eternel. » Esaïe 11:2

Ainsi, recevoir le Saint-Esprit, c’est recevoir Dieu lui-même en vous. C’est pour cela que se déroule depuis dimanche (3) la campagne spéciale « Des 7 manifestations de l’Esprit de Dieu » qui aura lieu pendant les sept premiers mois de cette année.

« Les sept esprits (les façons dont le Saint-Esprit se manifeste) résument ce dont chaque être humain a besoin pour faire face à toute situation qui se présente à lui. Si vous avez la plénitude du Saint-Esprit, vous n’êtes jamais inquiet de ce que vous allez faire si quelque chose ne se produit pas. Parce que vous avez le support du Saint-Esprit pour tout ce qui viendra. Les sept esprits de Dieu vous fourniront les outils nécessaires pour surmonter tous vos problèmes », a précisé l’évêque Renato Cardoso lors du programme « Intelligence et Foi » le 4 janvier.

École de la Foi et Rencontre avec Dieu

L’évêque a également ajouté l’importance des réunions qui ont lieu les mercredi et dimanche, au dans tous les Centres d’Accueil Universels (voir les adresses ici). Alors, participez.

L’Esprit de l’Éternel

Le dimanche 3 janvier, l’évêque Renato Cardoso a initié cette campagne lors de la Rencontre avec Dieu, qui s’est tenue dans le temple de Salomon, en expliquant que nous vivons des jours difficiles et que, par conséquent, le baptême du Saint-Esprit sera indispensable pour faire face à tout ce qui viendra.

Tout au long du mois de janvier, il sera question de « l’Esprit de l’Éternel » : « Dans l’Antiquité, le ‘seigneur’ était quelqu’un qui possédait quelque chose. En d’autres termes, celui qui n’était pas le propriétaire était un serviteur (un dépendant de ce seigneur). Par conséquent, Dieu est le propriétaire de tout. Car Il est le Créateur », a souligné l’évêque.

Source: universal.org