Le cri de Dieu

« Et vous saurez que je suis l’Éternel, lorsque j’ouvrirai vos sépulcres, et que je vous ferai sortir de vos sépulcres, ô mon peuple ! Je mettrai mon esprit en vous, et vous vivrez ; je vous rétablirai dans votre pays, et vous saurez que moi, l’Éternel, j’ai parlé et agi, dit l’Éternel. » (Ézékiel 37 : 13, 14)

Quiconque vit éloigné de Dieu est mort et ne le sait pas. Spirituellement mort et enterré. Peu importe la foi ou la religion professée, si la personne est esclave du péché, elle est déjà morte. Cela explique pourquoi les êtres humains sont malheureux. Cela explique pourquoi l’humanité se trouve dans la situation dans laquelle est se trouve. L’esprit du péché la maintient prisonnière de son aveuglement, de son orgueil et de sa vanité.

            « Comme un troupeau, ils sont mis dans le séjour des morts, la mort en fait sa pâture ; et bientôt les hommes droits les foulent aux pieds, leur beauté s’évanouit, le séjour des morts est leur demeure. » (Psaumes 49 : 15) Mais, le Cri de l’Éternel continue de résonner aux quatre coins de la Terre : « vous saurez que je suis l’Éternel, lorsque j’ouvrirai vos sépulcres, et que je vous ferai sortir de vos sépulcres, ô mon peuple ! » (Ézékiel 37 : 13).

Il ouvre le sépulcre de ceux qui entendent et obéissent à Sa Voix, à Son Ordre, à Sa Parole…Il donne la vie, Son Esprit, et établit Son peuple dans le pays de la promesse. Il dit et Il fait. La Parole qui sort de Sa bouche s’accomplira, immanquablement.

Ils sauront alors qu’Il est l’Éternel.

Dieu promet de donner la vie à quiconque entend et obéit à Sa Parole.

Source : livre – “O Pão Nosso para 365 dias”, de l’Évêque Edir Macedo