Le Bullying

Le terme « bullying » est parfois traduit en français par « harcèlement scolaire », « violence à l’école », « intimidation » ou encore « brimades ». Ce type de comportement doit être pris au sérieux vu les conséquences graves qu’il peut avoir sur les victimes.

  Anxiété, perte de l’estime de soi, troubles alimentaires, symptôme, psychosomatiques, réactions dépressives, auto/hétéro-agressivité, envies suicidaires. Le bullying implique une relation agresseur(s)-victime(s) qui comprend les éléments suivants:

  •  Actions négatives
  •  Répétition
  •  Long terme
  •  Inégalité de pouvoir

Une étude menée en Suisse auprès de jeunes entre 13 et 16 ans a montré l’étendue inquiétante de ce phénomène. En effet, 17,6% de ces jeunes ont admis avoir parfois eu un tel comportement au cours des 12 derniers mois et 21% disent en avoir été victimes. Si l’on s’intéresse aux cas graves (auteurs ou victimes d’actes de bullying très fréquents), le taux d’agresseurs est de 3,7% et respectivement de 4.4% pour les victimes.

  • Pourquoi le jeune ne raconte pas aux adultes : 
  • parce qu’il a peur
  • parce qu’il a honte
  • parce qu’il pense que l’adulte ne peut pas l’aider
  • parce qu’il a l’impression que les enseignants, la direction et les autres ne feraient rien pour arrêter le bullying 

Qui sont ces jeunes qui pratiquent le bullying ? 

Les résultats obtenus dans le cadre de cette étude montrent que les jeunes ayant un faible niveau de maîtrise de soi et une attitude positive envers la violence sont plus susceptibles de commettre des actes de bullying. De plus, il ressort que l’absentéisme scolaire constitue un bon indicateur permettant de déceler ces jeunes. 

La majorité des enfants ne racontent pas aux adultes ce qui leur arrive. En effet, souvent les adultes (parents, enseignants, police) pensent que ces situations devraient être réglées par les jeunes eux-mêmes et ne se rendent pas compte de l’ampleur du problème. 

Une nouvelle forme de bullying 

A l’heure actuelle, les jeunes ne sont plus uniquement confrontés au bullying « traditionnel » mais au « cyberbulling », une nouvelle forme de harcèlement qui n’implique plus un face à face auteur-victime mais l’utilisation des nouvelles technologies comme l’Internet ou les téléphones portables. 

Ce nouveau phénomène constitue un nouveau défi pour la société. 

Sources :- Lucia, S. (2009) Multidimensional approach to bullying. Thèse de doctorat, Université de Lausanne.- Olweus, D. (1999). Violences entre élèves, harcèlements et brutalités. Paris : ESF. 

2018-11-28T17:05:06+00:00