La stratégie du diable

Bonjour, évêque !

Désolé pour le dérangement, mais je regardais la transmission que vous avez faite avec l’évêque Gonçalves, et Dieu m’a rappelé la parole que j’ai lu ces jours-ci.

La parole ne manquera pas au prophète.

« Et ils ont dit: Venez, complotons contre Jérémie ! Car la loi ne périra pas faute de sacrificateurs, ni le conseil faute de sages, ni la parole faute de prophètes. Venez, tuons-le avec la langue; Ne prenons pas garde à tous ses discours ! Ecoute-moi, Eternel ! Et entends la voix de mes adversaires ! » Jérémie 18.18-19

La stratégie du diable était précisément de faire en sorte que les gens de cette nation regardent Jérémie avec de mauvais yeux, parlent mal, critiquent et n’écoutent aucune de ses paroles.

Car le diable savait que Dieu était avec lui, et que tout ce qu’il parlerait, étant de Dieu, aurait l’autorité de Dieu lui-même, pour que les gens soient délivrés, guéris, prospères, unis dans leur foyer, et le principal, que le peuple soient Sauvés.

Mais dès qu’ils regardaient Jérémie avec des yeux mauvais, ils étaient tous perdus.

La même chose s’est produite avec l’Église en Angola et avec l’évêque Gonçalves. Ils ont blessé l’évêque avec leur langue, et se sont mis d’accord, avec l’aide du diable, pour ne pas entendre ses paroles…

Mais tout comme Jérémie a fait confiance à Dieu, a prié et a gagné, l’Eglise a fait de même et nous allons vaincre !

Une victoire de plus !

Ça va exploser !

Que Dieu vous bénisse, vous et votre famille évêque.