La Prophétie de la Malédiction

« Maudit soit le trompeur qui a dans son troupeau un mâle, et qui voue et sacrifie au Seigneur une bête chétive! Car Je Suis un Grand Roi, dit l’Éternel des Armées, et Mon Nom est redoutable parmi les nations. Malachie 1:14 »

Le Très-Haut et Éternel Dieu Se présente au “trompeur” comme Le Grand Roi, l’Éternel des Armées, dont le Nom est Redoutable parmi les nations, pour montrer Sa colère contre les serviteurs trompeurs.

Il y a plus de chance de salut de l’âme pour les non-serviteurs que pour les serviteurs trompeurs. Le trompeur se moque du Grand Roi, l’Éternel des Armées, dont le Nom est Redoutable avec dédain, mépris et frauduleusement. Pour cette raison, il est déjà voué à la malédiction de l’Étang de feu et de soufre. Sauf s’il se repent, tant qu’il est vivant.
Au cours de Son ministère terrestre, le Seigneur Jésus a condamné les scribes trompeurs et les pharisiens hypocrites (Matthieu 23).

Dans l’Église Primitive, au début de l’époque de la grâce, le même esprit de tromperie s’est manifesté en Ananias et Saphira. Ils n’ont pas craint Dieu, même en ayant connaissance de la résurrection du Seigneur Jésus, ils ont menti au Saint-Esprit.
Conclusion: Ils n’ont pas eu le temps de se repentir et sont morts sur le champs. En d’autres termes, sous l’ère de la grâce s’est accomplie la prophétie de la malédiction (Jérémie 48:10 et Malachie 1:14) sur les trompeurs.

L’apôtre Paul a également averti les serviteurs de l’Église Primitive sur le fait de participer à la Cène du Seigneur:

« Car celui qui mange et boit sans discerner le corps du Seigneur, mange et boit un jugement contre lui-même. C’est pour cela qu’il y a parmi vous beaucoup d’infirmes et de malades, et qu’un grand nombre sont morts. I Corinthiens 11:29-30 »

Cela signifie que de nombreux «serviteurs» indignes mangent et boivent pour leur propre condamnation (malédiction). C’est pourquoi, parmi eux, beaucoup sont faibles, malades et un grand nombre sont morts.

Pourquoi la prophétie de la malédiction ne s’applique pas, aujourd’hui, comme il en était dans l’Église Primitive? Ceux qui pensent ainsi, se trompent. Évaluez l’état spirituel des serviteurs actuels. Des pasteurs commettant le suicide, des pasteurs dépressifs, des ex-pasteurs, des ex-évêques, des ex-diacres, ex-ouvriers, de ex-membres, enfin, des éloignés de l’Autel ou des personnes sans église.

Combien connaissez-vous qui se trouvent dans cette situation?

Dans le monde entier, là où je vais, je trouve des personnes sans église. Pourquoi? Parce qu’ils ont insulté le Dieu Très-Haut, l’Éternel des Armées et le Grand Roi avec leurs offrandes immondes et leurs services frauduleux. Ils ont échangé le Premier Amour pour le monde et ses charmes.

Peu sont restés comme serviteurs bons et fidèles…