La plus grande pauvreté

Les gens pensent qu’être pauvre, c’est simplement ne pas avoir d’argent, mais…

« Au chef des chantres. Psaume de David. Heureux celui qui s’intéresse au pauvre! Au jour du malheur l’Eternel le délivre; L’Eternel le garde et lui conserve la vie. Il est heureux sur la terre, Et tu ne le livres pas au bon plaisir de ses ennemis. Psaume 41.1,2 »

Bonjour, évêque !

En méditant sur cette parole, j’ai compris pourquoi le Saint-Esprit nous a mis en garde plus que jamais en ces derniers jours. Je comprends encore mieux votre témoignage, et pourquoi Dieu a délivré et délivre tant Son Oeuvre des pièges de l’oiseleur.

C’est simple : vous avez toujours eu la vision de servir les pauvres !

Parfois, les gens pensent qu’être pauvre, c’est simplement ne pas avoir d’argent, mais nous savons que non. En effet, être pauvre, c’est ne pas avoir la paix, ne pas avoir l’amour, ne pas avoir la santé, ne pas avoir une famille unie et, surtout, ne pas avoir le Salut. C’est la plus grande pauvreté !

Et c’est pourquoi les gens de ce monde ne sont pas délivrés du mal et n’ont pas la bénédiction sur cette terre, parce que cette promesse est seulement pour ceux qui s’occupent des PAUVRES. Les pauvres sont la classe dont personne ne veut, la race rejetée, et c’est pourquoi Dieu veut que nous, qui le servons, soyons attentifs à les aider.

La condition est claire : celui qui s’occupe des pauvres sera délivré et béni sur terre. Et s’occuper des pauvres, ce n’est pas seulement donner un morceau de pain ou une aumône, s’occuper des pauvres, c’est les amener à la foi qui transforme, qui sauve et qui établit une vie digne devant DIEU. C’est la vraie richesse !

Cependant, les gens de ce monde veulent seulement être près des riches, parce que les riches ont quelque chose de matériel à leur donner, mais le pauvre n’a rien à donner, donc personne ne veut de lui, pas même sa famille. C’est pourquoi Dieu ne peut délivrer ce monde du mal, car ils ne veulent que recevoir et ne donnent jamais.

Et malheureusement, de nombreux hommes de Dieu ont perdu leur vision et ne donnent plus leur vie pour les pauvres. Imaginez si les ouvriers, les évangélistes, les pasteurs et tous ceux qui font l’Œuvre de DIEU comprenaient ces versets ci-dessus ! S’ils comprenaient que c’est en servant les pauvres qu’ils seront délivrés du mal et heureux dans cette vie, alors ils travailleraient tous plus que jamais pour sauver les âmes. Ce serait une multiplication de sauvés comme jamais auparavant.

Quand le Seigneur Jésus était dans ce monde, il a toujours essayé de nous enseigner cela, il était toujours proche des pauvres, de ceux dont personne ne voulait et donc Dieu s’est manifesté d’une manière glorieuse. La vérité est que Dieu n’agit pas à travers les riches, les avares et les orgueilleux, mais à travers les pauvres pour les rendre riches en foi, comme le dit le texte :

« Ecoutez, mes frères bien-aimés: Dieu n’a-t-il pas choisi les pauvres aux yeux du monde, pour qu’ils soient riches en la foi, et héritiers du royaume qu’il a promis à ceux qui l’aiment? Jacques 2.5 »

Si tous ceux qui veulent vraiment servir Dieu prennent garde aux pauvres de ce monde, Dieu les délivrera au jour mauvais et les fera prospérer sur la terre comme il est écrit, et ils auront surtout la plus grande richesse qu’un être humain puisse avoir, qui est le SALUT !

Nous ne pouvons pas oublier que Dieu, à aucun moment, n’a promis de Sauver la CHAIR, mais l’ÂME.

Que Dieu vous bénisse, vous et Mme Esther, de plus en plus chaque jour !