La justice et ses effets

Qu’est-ce que la justice ? En résumant, c’est garantir à chacun ce qui lui est dû, mais c’est aussi faire ce qui est juste- d’où son nom.

Chaque jour plus, les personnes cherchent à vaincre leurs problèmes, mais la vérité est que la justice des hommes, seule, n’est pas suffisante pour les résoudre.

Voyons quelques exemples : un père a un fils en prison. Il a fait de mauvaises rencontres ou s’est retrouvé dans le crime, peu importe. Ce père désespéré gaspille tout ce qu’il possède avec les avocats pour rendre la liberté au fils. Dans de nombreux cas, la peine est réduite et le jeune homme, après avoir fait sa peine, sortira de prison. Les chances qu’il récidive ou qu’il retourne dans crime sont grandes. La justice appliquée a le pouvoir de rendre la liberté, mais ne peut pas le transformer. Si, au lieu de gaspiller tant pour trouver un bon avocat, ce père cherchait le Juste Juge, les chances de voir ce jeune transformé seraient infinies.

Le diagnostic d’une maladie mène la personne à chercher désespérément sa guérison dans la médecine jusqu’à ce que les médecins la déçoivent. Malgré les avancées, la médecine est encore limitée et la personne se sent impotente devant le pronostic et pour cela, elle se voit dans l’injustice. Qui pourrait renverser cette situation si ce n’est le Juste Juge, le Médecin des médecins ?

Une jeune fille, pleine de rêves, est heureuse car elle va se marier. Elle se marie, le temps passe et cet homme commence à lui manquer de respect. Il commence à l’agresser avec les paroles et aussi physiquement. Elle supporte pour un temps, jusqu’à ce qu’elle n’en puisse plus. La justice lui donne le droit de divorcer et garantit que l’agresseur lui fournisse les ressources nécessaires pour ses besoins et ceux de ses enfants. Frustrée et malheureuse, elle se sent injustifiée, parce que le juge peut même appliquer une peine au mari, mais il n’a pas le pouvoir de transformer cet homme. Le Juste Juge, par contre a le pouvoir de le transformer, le rendant meilleur qu’avant.

La justice de l’homme existe pour que nos droits soient défendus et nous devons en faire bon usage. Mais elle n’est pas suffisante. Dans la justice humaine, celui qui ne peut pas se payer un avocat, même s’il est innocent, n’a personne pour le défendre. Dans la Justice Divine, tous ceux qui choisissent le Seigneur Jésus ont un défenseur.

C’est de là qu’entre la Véritable Justice, celle de Dieu, qui ne laisse pas les manques que laisse la justice humaine. Nombreux sont ceux qui ont cherché la Justice Divine et qui aujourd’hui ont la vie qu’ils désirent.

Le père du premier exemple, a vu l’action de la justice humaine avec son fils détenu. La loi a été appliquée, mais cela n’a pas suffi. Et si ce père utilisait sa foi en Dieu, à travers le Seigneur Jésus et une remise légitime, s’il avait un engagement et faisait un sacrifice, et s’il commençait à prier pour le fils détenu ? Beaucoup de détenus ont entendu Sa Parole en prison, par l’intermédiaire des volontaires du Projet UNP. L’ancien détenu qui connait aujourd’hui la Parole de Dieu, cherche le Saint-Esprit et conquiert la véritable liberté.

La femme agressée, si elle suit la même attitude de lutter pour son mari et son mariage, elle aussi pourra voir ses attitudes transformées. Si avant, avec la justice humaine, elle a pu divorcer et garantir la pension pour ses enfants, avec la Justice Divine elle peut, à travers la prière et le sacrifice, avoir son mari de retour, repenti et disposé à être un nouvel homme.

La Justice de Dieu peut être désirée et conquise, mais il est impératif de la pratiquer. Et cela inclut aussi que nous accomplissions la justice des hommes, qui au final est basée sur les Dix Commandements. Obéir à Dieu avec nos attitudes, c’est faire Sa Justice sur la Terre.

Notre plus Grand Avocat n’a pas fait de faculté de Droit. Il a obtenu Son « diplôme » avec Son sang (1 Pierre 2 :24). Et notre Juge Véritable zèle pour nous et garantit que sa justice soit faite, si nous agissons conformément à Sa direction.

« Détourne-toi du mal, fais le bien, Et possède à jamais ta demeure. Car l’Éternel aime la justice, Et il n’abandonne pas ses fidèles; Ils sont toujours sous sa garde, Mais la postérité des méchants est retranchée. » Psaume 37 :27-28

SourceUniversal