La bonne part

« Elle avait une sœur, nommée Marie, qui, s’étant assise aux pieds du Seigneur, écoutait sa parole. Marthe, occupée à divers soins domestiques, survint et dit : Seigneur, cela ne te fait-il rien que ma sœur me laisse seule pour servir ? Dis-lui donc de m’aider. Le Seigneur lui répondit : Marthe, Marthe, tu t’inquiètes et tu t’agites pour beaucoup de choses. Une seule chose est nécessaire. Marie a choisi la bonne part, qui ne lui sera point ôtée. » (Luc 10 : 39-42)

Le Seigneur Jésus n’a eu que faire du stresse de Marthe. Il ignora le fait qu’elle était la seule à s’occuper des divers soins domestiques pour Le servir. Entre écouter les enseignements et Le servir avec ses œuvres, elle choisit les œuvres. Elle voulait Lui plaire. Elle voulait être reconnue dans ce qu’elle était en train de faire.

Sa sœur, Marie, oublia tout le reste. Elle ne voulait que L’écouter et apprendre Ses enseignements. Elle voulait apprendre. Elle voulait être celle qu’Il voulait qu’elle devienne. Et c’est justement elle qui Lui plut, car elle voulait ce qu’Il voulait.

Il voulait enseigner. Il voulait mener les gens au Royaume de Dieu. Il voulait changer leurs pensées. Elle voulait apprendre. Elle voulait entre dans le Royaume de Dieu. Elle voulait changer ses pensées. Une seule chose est nécessaire : écouter Ses enseignements. En pratiquant la Parole de Dieu, il sera possible de réaliser tout le reste. Pourquoi être inquiet ? Pourquoi être préoccupé ? On n’ôtera jamais la bonne part à quiconque la choisit.

Choisissez d’écouter la Parole de Dieu, d’apprendre et de pratiquer. Les inquiétudes et préoccupations sont absolument inutiles.  

Source : livre – “O Pão Nosso para 365 dias”, de l’Évêque Edir Macedo