Isaac était le témoin d’Abraham, mais…

Au fur et à mesure que l’objectif grandit, le niveau d’exigence du don de soi, également. Voyez qu’au début de tout, pour restaurer et sauver les seuls êtres humains existants, qui étaient Adam et Ève, Dieu a sacrifié un animal et, de sa peau, a recouvert leur honte et ce fut le suffisant.

Cependant, lorsque l’objectif est devenu le Salut de toute la planète, le nombre de personnes en fut multiplié, Dieu a eu besoin de sacrifier quelque chose de beaucoup plus précieux, qui, naturellement, apporterait une douleur de perte, bien plus importante que toute autre chose, Son Fils, Son Fils Unique!

Ceci, certainement, répond à ceux qui demandent:

«Mais pourquoi Isaac, si Abraham a pris 25 ans et est monté plusieurs fois à l’Autel pour le conquérir? Et comment allait s’accomplir la promesse qu’Abraham serait le père de nombreuses nations, si Isaac est un jeune homme célibataire et sans enfant et que Dieu le demandait en sacrifice?»

C’est exactement cela! Isaac était le témoignage d’Abraham, il était la réalisation de son petit rêve (avoir un héritier), mais c’était l’offrande du sacrifice nécessaire pour la réalisation du rêve de Dieu (faire de lui le père de nombreuses nations).

Alors, pourquoi parmi nous, oui, dans l’Église du Seigneur Jésus, nous trouvons des gens, qui ont vu de bonnes choses arriver et ont même donné un témoignage de ces conquêtes, mais, aujourd’hui ne voient plus rien arriver, par ailleurs, beaucoup d’entre eux n’ont plus les conquêtes témoignées?

Parce que, malheureusement, s’ils nient à accueillir les exigences de la foi, se nient à donner ce que Dieu leur demande, en vertu de
la justification de ce qu’il lui a été demandé, comme Isaac, c’est son témoignage, c’est ce que Dieu leur a donné, après tant de clameurs et de sacrifice.

Mon ami(e), éveillez-vous, le rêve de Dieu est bien plus grand que le vôtre, ainsi, cette conquête, qui est son témoignage, c’est l’offrande nécessaire pour réaliser le «Rêve de Dieu».

« Espérant contre toute espérance, il crut, en sorte qu’il devint père d’un grand nombre de nations, selon ce qui lui avait été dit: Telle sera ta postérité. Romains 4:18 »