Savez-vous aimer ?

Lorsque l’on est enfant, on aime inconditionnellement, mais il n’est pas facile de continuer à le faire, et c’est pourquoi beaucoup abandonnent

Parler d’amour peut sembler facile, car nous en apprenons la signification dès notre plus jeune âge. Mais en grandissant, il devient plus complexe. En observant les personnes qui nous entourent, nous nous rendons compte que certaines ont une relation facile et d’autres beaucoup de difficultés. Si vous hésitez face à ce sentiment, réfléchissez aux raisons de cette hésitation.

Tout d’abord, pour comprendre pourquoi cette difficulté amoureuse existe, réfléchissez à vos références par rapport à ce sentiment unique. Dans son blog, la chroniqueuse Viviane Freitas nous rappelle que nous avons le plus grand exemple de l’amour d’une personne pour l’humanité : le Seigneur Jésus. « Jésus nous aime parce qu’Il a reçu l’amour du Père. Il ne le fait pas par hasard. Il a reçu cet amour et Il a donc de l’amour à donner. Notre amour n’est pas idéal. Pour aimer comme Jésus nous a aimés, nous devons rester dans Son amour, c’est-à-dire que nous devons Le refléter et L’avoir comme référence d’amour », dit-elle.

Malgré le modèle d’amour que Jésus nous a laissé, il n’est pas si simple de le mettre en pratique. En effet, après l’enfance, nous ne sommes plus purs et le mal entre par nos yeux. Les références que nous apportons de nos maisons et de nos interactions peuvent nous façonner et rendre ce sentiment douloureux en nous. Ce qui est étrange, c’est que tout cela est contraire à ce que Dieu nous enseigne sur l’amour. Pour Lui, ce sentiment est léger et simple.

Dans Matthieu 6:22, nous lisons que nous nous corrompons dans nos interactions avec le monde : « L’oeil est la lampe du corps. Si ton oeil est en bon état, tout ton corps sera éclairé ». Lorsque nous mûrissons, nous commençons à faire des choix qui peuvent nous rapprocher ou nous éloigner de Dieu et, malheureusement, nous ne prenons pas toujours les bonnes décisions.

Viviane dit que notre amour a tendance à être vindicatif, anxieux et égoïste, parce qu’en général nous ne cherchons qu’à satisfaire notre propre volonté. « Jésus n’a pas agi avec malice lorsque les gens ne Le comprenaient pas, et Il n’a pas non plus déversé sa colère sur les autres. Il ne se mettait en colère que contre les faux-semblants, les hypocrites, les pharisiens, et c’est pourquoi Il devait être dur pour les réveiller, mais avec le reste des gens, qui ne comprenaient pas et n’avaient pas de connaissances, le Seigneur Jésus avait toute la patience nécessaire pour les aider », nous rappelle-t-elle.

C’est pourquoi c’est Son exemple qui doit nous contaminer. Les personnes qui nous entourent peuvent ignorer Son amour, mais c’est à chacun de nous de faire l’effort d’abandonner les préjugés et les traumatismes du passé. Lorsque nous nous donnons à Dieu, nous recevons immédiatement Son amour et Sa miséricorde. Il nous accepte tels que nous sommes et ne nous juge pas. Si vous, lecteur, voulez apprendre à aimer, restez dans l’amour de Dieu et accomplissez les premier et deuxième commandements, qui sont d’aimer Dieu et d’aimer votre prochain comme vous-même (Matthieu 22:37-39). Ainsi, l’amour jaillira de vous spontanément.

Source : Universal.org