Êtes-vous habile ?

« Si tu vois un homme habile dans son ouvrage, il se tient auprès des rois ; il ne se tient pas auprès des gens obscurs. » (Proverbes 22 : 29)

Celui qui est habile fait de son mieux. Il est une rareté. Celui qui est habile ne réclame pas, ne se sent pas victime d’une injustice. Celui qui est habile ne fait rien à la va vite. Celui qui est habile ne travaille pas seulement pour le salaire à la fin du mois. Celui qui est habile ne fait pas uniquement ce dont il a envie, il fait ce qui doit être fait. Celui qui est habile n’est pas paresseux. Celui qui est habile a soif d’apprendre ; a soif d’être utile. Celui qui est habile et qui est né de l’eau et de l’Esprit a soif de grandir, non pas à cause de son ego ou par cupidité, mais pour que son Dieu soit glorifié

Dieu ne fait rien à la va vite. Les hommes et femmes qu’Il a choisis dans la Bible n’ont rien fait à la va vite, sinon, ils n’auraient pas vaincu. Ils ne mériteraient pas d’avoir leurs histoires racontées dans la Parole de Dieu.

Celui qui est de Dieu, s’il n’est pas né d’emblée avec un esprit excellent, a maintenant l’Esprit de l’Excellence en lui. S’il a l’Esprit de l’Excellence, il ne peut se contenter d’être un de plus parmi les autres. Celui qui est habile dans son ouvrage se tient auprès des rois. Cela est inévitable ! D’ailleurs, quel roi ne voudrait pas avoir à ses côtés le meilleur des meilleurs ? À combien plus forte raison le Roi des rois !

            « Que si quelqu’un de vous manque de sagesse, qu’il la demande à Dieu, qui la donne à tous libéralement, et qui ne la reproche point, et elle lui sera donnée. »(Jacques 1 : 5)

Recherchez le Maître de toute la sagesse. Recherchez la sagesse qui vient de Lui, efforcez-vous de faire mieux, d’apprendre plus, d’être le meilleur. Cette attitude, dans la foi de celui qui sait qu’il a reçu la sagesse d’en Haut, fera de vous l’instrument idéal pour montrer la force de votre Dieu.

Celui qui sert le Roi des rois est obligé de faire de son mieux, toujours.

Source : livre – “O Pão Nosso para 365 dias”, de l’Évêque Edir Macedo