De la bonne manière

« Ne savez-vous pas que ceux qui courent dans le stade courent tous, mais qu’un seul remporte le prix ? Courez de manière à le remporter. Tous ceux qui combattent s’imposent toute espèce d’abstinences, et ils le font pour obtenir une couronne corruptible ; mais nous, faisons-le pour une couronne incorruptible. » (1 Corinthiens 9 : 24, 25)

Tout le monde court. Il y a ceux qui courent avec l’anxiété ; il y a ceux qui courent avec le doute ; il y a ceux qui courent avec la malice ; il y a ceux qui courent juste pour courir ; il y a ceux qui courent de quelque manière. Mais nous, nous avons un but. Quiconque court de quelque manière que ce soit n’obtiendra pas le prix de l’Éternité. « Courez de manière à le remporter. »

La course doit être faite de la bonne manière pour atteindre le prix. Et qu’elle est cette manière ? L’apôtre Paul donne tout de suite l’indice, tout en maintenant la comparaison avec l’athlète : la maitrise de soi. Discipline. Savoir contrôler les pulsions, les volontés… Le Saint-Esprit nous donne cette capacité surnaturelle, mais l’esprit humain lui-même possède déjà cette capacité de manière naturelle. Sinon, aucun athlète sans le Saint-Esprit ne pourrait se maîtriser.

Sacrifier sa propre volonté est un pouvoir qui est entre vos mains. C’est le pouvoir de transformer votre vie ; le pouvoir d’obtenir une aide surnaturelle de l’Esprit de Dieu dans n’importe quelle situation. Ce n’est qu’à partir de cette première étape qu’Il commence à réaliser l’impossible. La compétition est en cours. Nous ne rivalisons pas avec les autres athlètes, mais nous rivalisons avec nous-mêmes.

Nous luttons contre nos propres impulsions, nous luttons contre nous-mêmes, nous luttons contre notre volonté. Nous nions notre volonté à chaque pas pour enlacer la volonté du Seigneur Jésus. Et ainsi, de foi en foi, de combat en combat, de course en course, nous atteindrons la couronne incorruptible. La vie éternelle.

Appliquez-vous comme un athlète à la course quotidienne de la foi, pour le salut de votre âme.

Source : livre – “O Pão Nosso para 365 dias”, de l’Évêque Edir Macedo