Courage en action

« Alors Josué parla à l’Éternel, le jour où l’Éternel livra les Amoréens aux enfants d’Israël, et il dit en présence d’Israël : Soleil, arrête-toi sur Gabaon, et toi, lune, sur la vallée d’Ajalon ! Et le soleil s’arrêta, et la lune suspendit sa course, jusqu’à ce que la nation eût tiré vengeance de ses ennemis. Cela n’est-il pas écrit dans le livre du Juste ? Le soleil s’arrêta au milieu du ciel, et ne se hâta point de se coucher, presque tout un jour. » (Josué 10 : 12, 13)

Le soleil était déjà haut et la bataille n’était pas finie. À l’époque, évidemment, la lumière électrique et les armes à feux n’existaient pas, et Josué devait éviter que la bataille ne se déroule dans l’obscurité. À maintes reprises, l’Éternel avait ordonné à Josué : « sois fort et courageux ». Il était temps de passer à la pratique.

Josué ne fit pas une prière silencieuse. Il savait que Dieu avait déjà remis les ennemis entre ses mains. Sans trop réfléchir à la folie de son attitude, il donna un ordre au soleil et à la lune. Et le peuple vit le soleil s’arrêter.

Aujourd’hui, nous savons que ce fut la Terre qui s’arrêta, non pas le soleil ou la lune. Autrement dit, même si Josué ne prononça pas les paroles exactes, sa foi mit en mouvement la main de Dieu et il obtint le résultat qu’il voulait. Il n’eut pas peur de parler devant toute l’armée. Sa certitude était telle qu’il courut le risque d’être discrédité si rien ne se passait. Mais il savait que ce qu’il avait déterminé se produirait.

Voilà comment vous devez vous conduire face aux problèmes. Su si la situation paraît impossible, utilisez votre courage et déterminez ce qui se produira. Et cela se produira selon votre foi. Même si vos mots ne sont pas les meilleurs, les plus beaux ou les plus appropriés. Même si vous ne comprenez pas ce de quoi vous parlez. Votre attitude de foi met en mouvement la main de Dieu.

Déterminez le résultat que vous désirez.

Source : livre – “O Pão Nosso para 365 dias”, de l’Évêque Edir Macedo