Contre la mort

« Car le salaire du péché, c’est la mort ; mais le don gratuit de Dieu, c’est la vie éternelle en Jésus-Christ notre Seigneur. » (Romains 6 : 23)

Le péché engendre la mort, car en premier il engendre le doute ; et le doute engendre la mort. La foi, qui est la conviction qui vient par la Parole de Dieu, engendre la vie. Dieu nous donne la foi pour que notre comportement et notre caractère soient conformes à Sa Parole. Mais il existe des règles qui établissent le pouvoir de la foi.

Une fois que le doute est renforcé, votre foi chute et se retrouve prostrée, découragée. Voilà le problème de la majorité des chrétiens, qui croient en Dieu, sont fidèles à Dieu, mais gardent en eux un doute. Quand Adam et Ève péchèrent, l’accusation est immédiatement venue dans leurs consciences et ils se cachèrent loin de Dieu (Genèse 3 : 8-10). Ils se cachèrent, acculés par la peur, car la mauvaise conscience était le doute installé en eux. Le doute est la mère de la peur, c’est la mère de la préoccupation. Le doute est la mère des enfants de ce monde.

Les doutes apportent la peur, la préoccupation, la dépression, les anxiétés ; les doutes engendrent l’affolement, le manque de paix, la tristesse. Surtout, les doutes entraînent l’échec. Vous cessez de croire en vous, car vous êtes dans le doute. Et si vous ne croyez pas en vous-même, que vous voyez, comment allez-vous croire en Dieu, que vous ne voyez pas ?

La foi est l’antidote contre les doutes, contre la mort. Nettoyer la conscience, croire en soi-même et fortifier sa foi combat tous les symptômes mortels du doute. La foi n’est pas un simple outil permettant de conquérir un rêve personnel. La foi est le pouvoir de Dieu pour que nous conquerrions le Royaume des cieux, c’est-à-dire pour que nous ayons accès à tout ce que Dieu est et à ce que Dieu a. Vous pouvez l’utiliser aujourd’hui même et transformer n’importe quelle situation qui se soit dressée contre vous.

Méprisez le doute, le manque d’assurance et la peur. Fortifiez votre foi afin d’avoir la vraie vie.

Source : livre – “O Pão Nosso para 365 dias”, de l’Évêque Edir Macedo