Comment réagissez-vous aux personnes qui ont plus de succès que vous ?

L’histoire de Caïn et Abel peut nous en apprendre beaucoup à ce sujet

Lors du programme Intelligence et Foi du 5 mai, l’évêque Renato Cardoso a expliqué qu’il y a deux types de réactions que l’on peut avoir face à une personne qui a réussi : l’admiration ou la jalousie.

Pourquoi c’est important :

Devant une personne qui a réussi, nous pouvons apprendre ce que nous devons améliorer en nous-mêmes, nous pouvons aussi nous sentir heureux de la réussite de cette personne. Mais il y a des gens qui choisissent de se sentir inférieurs, avec un sentiment de vengeance ou quelque chose de similaire. Le problème de ce deuxième type de comportement est qu’il n’apporte pas de bénéfices à notre vie.

Caïn a choisi la deuxième option :

L’histoire de Caïn et Abel nous apprend beaucoup de choses sur cette situation (Genèse 4). En effet, lorsque Caïn a vu son frère présenter quelque chose qui plaisait à Dieu, il avait deux options : mettre sur l’autel quelque chose d’aussi bon ou se mettre en colère contre ce qui se passait. Comme nous le savons tous, il a choisi la deuxième option.

« Caïn s’est mis fortement en rage, très en rage. Vous pouvez donc imaginer l’attitude de Caïn lorsque cela s’est produit : il a fermé son visage. Son visage s’est effondré. Il s’est mis très en colère. Seulement, sa colère n’était pas dirigée contre sa mauvaise attitude. S’il avait dirigé sa colère vers sa mauvaise performance, il aurait dit : « J’ai fait un mauvais travail, c’était mal de ma part, mais je veux faire mieux la prochaine fois. En fait, c’est ce que Dieu lui a dit : tu as mal agi maintenant, mais fais mieux la prochaine fois. Tu auras de nombreuses occasions de bien faire les choses à partir de maintenant. C’est ce que Dieu lui a dit. Dieu ne l’a pas piétiné, ne l’a pas écrasé. Il a dit : tu peux faire mieux et ça marchera pour toi aussi, comme ça a marché pour ton frère », a souligné l’évêque.

Les conséquences de Caïn :

Caïn devint envieux, en colère, d’Abel et désira tellement le mal de son frère qu’il le tua. Ainsi, jusqu’à ce jour, Caïn est le représentant de ceux qui sont maudits.

« Si Dieu a laissé cette leçon dans sa Parole, c’est pour que nous puissions apprendre et ne pas répéter l’erreur. Nous ne pouvons pas faire la même erreur que Caïn, qui, même après avoir été réprimandé, corrigé par Dieu, a fait pire », a noté l’évêque.

Conclusion :

Lorsque nous rencontrons quelqu’un qui fait quelque chose de mieux que nous, notre réaction devrait être : qu’est-ce que cette personne fait de différent que je peux faire moi-même ? Pas par jalousie, pas pour être compétitif, mais pour que nous devenions de meilleures personnes.

Source: universal.org