Comme une brebis loin de son Pasteur…

Après avoir passée de longues et difficiles années, loin de la Présence de Dieu, je suis revenue à l’Universel.

C’est années furent les pires de ma vie!
Ce fut un véritable enfer!

Mon âme s’écriait, mes dents grinçaient, ma chaire était massacrée, mes larmes étaient de sang de la douleur dans l’âme.

J’ai dormi dans des endroits abandonnés, dans la rue, à la gare routière. J’ai mangé les restes du marché (ordures). Mes enfants ont dû rester loin de moi, ma fille a bu un biberon d’eau avec de la maïzena, parce que je n’avais pas de lait.

J’étais la poubelle de la société. J’ai été piétinée, humiliée, massacrée, battue.

Ma famille était loin de croire que j’avais de la chance de changer. Mais ma mère n’a jamais désisté de moi, je loue et je remercie Dieu pour sa vie et tous ceux qui priaient pour moi.

Je loue et je remercie DIEU pour la vie d’un ouvrier qui, à chaque fois qu’il passait devant moi, me donnait une Parole de Vie. Il ne me voyait pas dans l’état où je me trouvais et oui, comme une brebis loin de son Pasteur.

Je ne me rappelle pas au juste, combien de temps, mais je suis revenue depuis plus de 15 ans d’absence et chaque jour est comme le premier jour dans la Présence de mon SEIGNEUR JÉSUS-CHRIST!

Cela n’a pas, du tout, été facile de revenir. Mon âme criait en demandant le premier AMOUR, parce que rien n’a de sens, rien est agréable sans le premier AMOUR.

Ils n’ont jamais cessé de lutter!

Accrochez-vous de toutes vos forces entre les mains de DIEU!

J’aiiiime l’Universel!

Que Dieu bénisse l’Évêque Macedo et sa famille!

Leticia