C’est vous qui donnez accès

« Puis au désert, où tu as vu que l’Éternel, ton Dieu, t’a porté comme un homme porte son fils, pendant toute la route que vous avez faite jusqu’à votre arrivée en ce lieu. » (Deutéronome 1 : 31)

Peu importe le nombre de combats que nous affrontons dans les déserts de la vie. Nous avons l’assurance que notre Dieu nous guide durant toute la route, comme un père porte son fils. Jusqu’à notre arrivée, Il nous guidera. Quand il marche avec son père, le fils sait qu’il n’a besoin de se préoccuper de rien. Il est en sécurité, protégé. Il sait qu’il peut compter sur la vigilance de quelqu’un de beaucoup plus fort que lui.

Bien sûr, rien n’est jamais facile. Il n’est pas non plus possible de traverser le désert à la légère. Toutefois, sachant que c’est son père qui le guide, quel enfant ne serait pas rassuré ? Quelle tranquillité devrait être la plus grande : celle d’un enfant qui sait que son père le guide ou celle d’une personne qui se sait guidée par Dieu ?

Le désert, en soit, n’est pas un endroit facile. Ce sont les moments difficiles que nous traversons, ce sont les luttes, les persécutions, les heures d’agonie. Nous supportons des choses que nous n’aurions jamais imaginé pourvoir supporter. Nous apprenons à faire confiance au Père, car soit nous fixons nos yeux sur Lui et Le suivons jusqu’aux eaux, jusqu’à un endroit de repos, soit nous nous perdons et mourrons dans le désert.

Quel est votre choix ?

Source : livre – “O Pão Nosso para 365 dias”, de l’Évêque Edir Macedo