Cela semblait impossible de changer…

Je m’appelle Maristela, j’ai 23 ans et avant de connaître le Seigneur Jésus, j’étais une adolescente très vide, je me sentais seule, même étant accompagnée par de nombreux “amis”. À l’âge de 13 ans, j’ai commencé à présenter les symptômes de la dépression. Je pleurais beaucoup, je ne mangeais pas, je ne voulais plus quitter la maison, je me voyais au fond du puits. C’est alors que l’on m’a présenté l’alcool et la drogue, j’ai consommé la marijuana et la cocaïne pendant près de 3 ans, dans l’espoir de remplir ce vide que je ressentais.

Je suis arrivée au point de souffrir d’un coma alcoolique. À ce moment-là, plus rien n’avait de sens, il semblait que je divaguais. Je ne vivais plus, je survivais!

C’est là que j’ai connu l’automutilation. J’ai commencé avec quelques petits traits, de-ci de-là et lorsque j’ai réalisé, j’étais déjà presque sans tendons, c’était horrible, mais pour moi, c’était le top! Je vivais dans l’extase pendant quelques minutes, puis vint le sentiment de culpabilité, d’incapacité, de faiblesse. J’ai essayé le suicide à plusieurs reprises, je me suis coupée le poignet, j’ai pris du poison, etc..

Puis, en 2014, j’ai rencontré la Force Jeune Universelle – FJU. Contrairement aux autres personnes, ils ne m’ont pas jugée, ils n’ont pas eu peur de ce que j’étais, mais ils m’ont acceptée.

Ce fut à la FJU, que j’ai connu le Seigneur Jésus, j’ai eu une rencontre avec Dieu et la plus grande et meilleure expérience du monde! Aujourd’hui, je suis une autre personne, je ne dépends plus de l’alcool, des drogues. Je n’ai plus besoin de me faire du mal. Aujourd’hui, je suis pleinement heureuse et remplie d’un amour, que je n’ai su trouver qu’en notre Seigneur Jésus. Je suis ouvrière, coordonnatrice du FJU de ma ville et j’aide les autres jeunes femmes à surmonter leurs vices et complexes, en remettant leur vie à Jésus.