Abraham et Sara

La différence de foi dans le fait d’avoir ou non la rencontre avec Dieu et le baptême du Saint-Esprit…

Abraham a entendu la voix de Dieu (rencontre) ; il a quitté sa terre par la foi dans les promesses reçues ; dans la vision des étoiles, il a compris que ce que Dieu ferait était plus grand que son rêve ; il a fait confiance et espéré contre toute espérance sans tenir compte de son corps âgé et a vu la promesse s’accomplir.

Quand la preuve fut faite, Abraham mit son fils sur l’Autel, car il savait que Dieu était capable de le ressusciter de ses cendres. C’est la Foi révélée par la rencontre personnelle avec le TOUT-PUISSANT ! Une foi qui l’a fait honorer Dieu par-dessus tout, sa plus grande richesse !

Sara n’a jamais entendu la voix de Dieu, cela ne lui a pas été révélée, elle n’a pas cru à la promesse, elle a vécu selon la foi de son mari, elle a manqué de confiance, a agi avec son cœur, a donné la servante à Abraham pour qu’il engendre un fils, en essayant de faire que les choses marchent… Et elle a aussi entendu derrière la porte quand le Seigneur a dit à Abraham qu’elle engendrerait le fils cette année-là. Sara a rit (doutait) en elle-même, a considéré et a regardé l’état de son corps, de sa vieillesse, et quand Abraham lui a demandé pourquoi elle a rit, elle a menti par peur de son mari.

Malheureusement, nous avons beaucoup de « Saras » parmi nous, pendant des années sous la tente (église), elles écoutent les prédications, lisent les promesses, mais nous ne croient pas. Elles n’ont pas d’assurance, elles ont peur, elles regardent les circonstances. Elles sont pauvres dans la foi, misérables à l’intérieur, avec un esprit bloqué, parce qu’elles n’ont jamais eu la révélation de la Foi.

A côté des « Abrahams » (révélés), elles voient les témoignages, elles applaudissent les conquêtes des autres, elles se nourrissent d’émotions, mais elles rient (doutent) en elles-mêmes, quand il s’agit de leur propre vie. Dans leurs luttes, elles nient la foi, elles vivent dans le mensonge qu’elles croient sans croire ! Elles n’ont pas de lumière propre, elles sont méprisées, car elles méprisent Dieu. Par conséquent, elles n’ont pas eu la rencontre avec Dieu ni n’ont été baptisés du Saint-Esprit.

D’autres sont tombés, se sont rebellés et sont partis, parce qu’elles se sont trouvés « lésés », et ont même utilisé divers arguments pour cacher le fait qu’elles n’ont jamais été révélés… Comme Lot, ces « ex » sont devenus prisonniers des rois de Sodome et Gomorrhe (des démons qui agissent dans ce monde)… leur fin est la mélancolie de la grotte dans laquelle ils vivent !

D’autre part, Sara, même avec ses faiblesses et ses défaillances, est restée fidèle aux côtés d’Abraham jusqu’à la mort… Elle a été citée dans la Bible non pas comme une mère, mais comme quelqu’un qui a donné naissance en étant aux côtés d’Abraham, appelée bienheureuse et multipliée…

Ce qui est glorieux, c’est que chaque Sara a la possibilité, dans cette Campagne d’Israël, de devenir un Abraham ! Avoir la révélation de la foi par la rencontre avec Dieu et le baptême du Saint-Esprit. Honorez simplement Dieu avec vos vies complètement sur l’Autel !

« Portez les regards sur Abraham votre père, et sur Sara qui vous a enfantés; Car lui seul je l’ai appelé, je l’ai béni et multiplié. » Esaïe 51:2