5 caractéristiques de ceux qui ont le Saint-Esprit

Sachez ce qu’un vrai né de l’Esprit doit montrer

On parle beaucoup du Saint-Esprit et de son importance dans la vie d’une personne. Face à tant de défis quotidiens, tant d’assauts du mal, il est essentiel que l’être humain L’ait à l’intérieur de soi pour obtenir le Salut de l’âme.

Cependant, l’Esprit du Très-Haut quand il possède la personne, il laisse Sa marque et elle commence à représenter Dieu lui-même sur la Terre.

Toutes les personnes, qui étaient autrefois scellés par l’Esprit de Dieu, portent cinq caractéristiques qui suivent:

1- Elle a le caractère de Dieu

Quand une personne reçoit le Saint-Esprit, son caractère est complètement changé. L’homme qui, une fois, avait un caractère douteux et mauvais, va exhaler le caractère de Dieu à travers de ses œuvres.

« Nous devons avoir des attitudes similaires à celles de notre Seigneur, car à quoi ça sert prêcher Christ et de vivre l’Antéchrist ? A quoi bon avoir de la bonté et de la sympathie quand on est devant le pulpite, et quand on descend, ou on part de l’église, nous changeons nos attitudes ? Nous ne pouvons pas être comme le caméléon qui change de couleur en fonction de l’environnement où il se trouve », enseigne l’Évêque Macedo, dans son livre «  Le caractère de Dieu ».

2- Elle marche sur les pas de Jésus

Marcher dans les voies du Très-Haut est le premier pas d’une personne qui a reçu ou désire recevoir le Saint-Esprit.

Le Seigneur Jésus lui-même, lorsqu’il était sur Terre, affirmait qu’Il était le Chemin, la Vérité et la Vie. De plus, personne ne peut avoir accès au Père que par Lui (Jean 14: 6).

La personne qui est baptisée du Saint-Esprit marche dans Ses chemins et garde Ses commandements, car elle veut avant tout plaire à son Seigneur.

Dans son livre  » Sur les pas de Jésus « , l’Évêque Edir Macedo a expliqué que suivre le Seigneur Jésus est une condition fondamentale pour devenir chrétien.  » Personne ne peut être chrétien sans suivre le Seigneur Jésus; de même, personne ne peut être le sel de la terre s’il n’exerce pas dans sa propre vie les fruits du Saint-Esprit.  »

3- Elle vit la foi d’Abraham

Abraham est considéré comme le père de la foi. Il avait une foi inestimable à une époque où il n’y avait ni Bible ni église pour enseigner. Il vivait dans une société païenne, mais il était quand même un serviteur du Dieu Très-Haut.

Abraham a été éprouvé quand il a du quitter sa patrie et ses êtres chers (Genèse 12: 1), s’assurant que Dieu accomplirait la promesse de faire de lui le père d’une grande nation (Genèse 12: 2) et quand il a du  donner son Fils en sacrifice (Genèse 22: 2).

Dans toutes les situations, Abraham n’avait qu’une réponse: « Me voici ». Il a toujours obéi à Dieu, même si c’était apparemment difficile.

Dans le livre  » La Foi d’Abraham « , l’Évêque Edir Macedo explique que de nombreux chrétiens ne présentent malheureusement pas la qualité de la foi d’Abraham.

 » Le manque de qualité de la foi est précisément la raison pour laquelle la plupart des religieux n’obtiennent pas de bons résultats pratiques, même s’ils ont la foi en Dieu. La vie dépend de la foi, mais si la foi est disqualifiée, la vie le sera aussi « , a-t-il enseigné.

De plus, Dieu demande à Son peuple de regarder Abraham (Esaïe 51: 2).  » C’est par son courage et son audace qu’il a matérialisé la foi du cœur lorsqu’il a offert son fils Isaac. En plus d’avoir une foi courageuse, il a été patient d’attendre l’accomplissement de la promesse « , réitère l’Évêque dans son livre.

4- Elle a  une alliance avec Dieu

Quand l’homme se marie, il fait engagement de sa parole avec une autre personne. Cette décision est marquée par une cérémonie, où il y a un échange d’alliances, devant les amis et la famille. Cette alliance lui rappelle son engagement envers l’autre personne, peu importe où elle se trouve.

Après cela, ils deviennent une seule chair (Marc 10: 8). Par conséquent, toutes les décisions doivent être partagées, il ne doit y avoir aucun secret, il y a une transparence totale, de la complicité et la fidélité.

La même chose arrive avec Dieu. Quand la personne décide de se soumettre à Lui et de faire une alliance, elle place Dieu au premier plan de ses décisions, est transparente avec Lui et, surtout, fidèle jusqu’au bout.

5- Elle n’a rien à perdre

À partir du moment où l’être humain possède l’Esprit de Dieu et marche dans Ses voies, sa vie est entre ses mains.

Il espère que tout concourra au bien de ceux qui aiment Dieu (Romains 8:28). Donc, il n’est pas inquiet. Bien que les situations de la vie semblent désespérées, il n’a rien à craindre.

Même si les luttes surviennent, rien n’est capable d’enlever la paix qu’il a en lui. L’Évêque Edir Macedo, par exemple, a connu diverses situations de mépris, de persécution et d’injustice. Cependant, sa foi a continué sans être inébranlable.

 » Rien ne vaut plus que ma relation intime avec Dieu. Mon Dieu, le Saint-Esprit, occupe le plus noble espace de mon être. Il est mon trésor le plus précieux « , a déclaré l’Évêque, dans son premier livre de la trilogie  » Rien à perdre.  »

Participez du  » Jeûne de Daniel « 

Entre le 19 mai et le 9 juin, le propos du  » Jeûne de Daniel  » a lieu pour l’avivement du Saint-Esprit. La clôture aura lieu le jour de Pentecôte avec le déversement du Saint-Esprit, directement du Cénacle de Jérusalem. Si vous désirez cet avivement spirituel, participez de nos rencontres qui ont lieu au siège en Suisse au Centre d’Accueil Universel, Rue de Genève 96 – 1226 Thônex, ou dans un  Centre d’Accueil le plus proche de chez vous .

SourceUniversal