3 conseils qui vous aideront à surmonter les mauvais désirs

Il existe un petit élément dans la nature humaine, mais il est responsable de la plupart des grands dégâts d’une vie : la cupidité.

« C’est un désir intense chez une personne pour quelque chose ou quelqu’un, dans lequel elle n’est pas satisfaite tant qu’elle ne prend pas possession de ce désir. Et pourtant, quand elle en prend possession, elle découvre que ce n’est pas tout ce qu’elle attendait », a expliqué l’évêque Renato Cardoso lors du programme « Intelligence et Foi » le 1er février.

Puis, à ce sujet, l’évêque Renato a rappelé un conseil du sage roi Solomon : « Mon fils, ne te mets pas en chemin avec eux, détourne ton pied de leur sentier; Car leurs pieds courent au mal, et ils ont hâte de répandre le sang. Mais en vain jette-t-on le filet devant les yeux de tout ce qui a des ailes; et eux, c’est contre leur propre sang qu’ils dressent des embûches, c’est à leur âme qu’ils tendent des pièges. Ainsi arrive-t-il à tout homme avide de gain; La cupidité cause la perte de ceux qui s’y livrent. » Psaume 1.16-19

En d’autres termes, ceux qui pratiquent le mal attirent les autres à faire de même. Cependant, pour que cette invitation soit attrayante, on offre toujours quelque chose que la personne convoite.

« Ils vont essayer de vous faire plaisir, ils vont essayer de vous faire des propositions, ils vont vous donner des choses. Et vous allez aimer. Mais la fin de ce chemin est amère. Et vous allez être blessé », a expliqué l’évêque à propos du verset.

Et même si ce piège ne vient pas des autres (comme les « amis » ou les mauvais esprits), il y a des gens qui trébuchent sur leurs propres convoitises. Et en donnant libre cours à leurs désirs, ils détruisent leur vie, leur mariage, leur carrière professionnelle ou leur relation avec un parent, par exemple. Car ils désirent ce qu’ils ne peuvent pas avoir.

L’évêque a ajouté que la convoitise est un élément naturel de l’être humain. Par conséquent, Dieu a laissé l’avertissement dans les dix commandements à l’avance (Exode 20:17). Le problème est que si une personne ne peut pas contrôler la convoitise, elle sera un éternel esclave de ses propres désirs (et en tirera de terribles conséquences).

Alors, comment surmonter la cupidité ?

Vous trouverez ci-dessous trois conseils de l’évêque Renato Cardoso sur le sujet :

1) La cupidité passe : combien de choses avez-vous souhaité et ne vous intéressent plus aujourd’hui ? Si vous vous accrochez à ce désir et laissez le temps passer, bientôt cette convoitise diminuera et disparaîtra. Parce que les désirs sont temporaires et liés à ce que nous ressentons, aux circonstances.

2) Plus vous regarderez l’objet de votre cupidité, plus vous y penserez et plus vous le désirerez : ne nourrissez pas vos yeux avec des images, des informations ou d’autres choses qui encouragent ce désir. Moins vous pensez à la convoitise, moins vous la désirez.

3) Regardez ce qui va vraiment vous édifier : il y a de bonnes convoitises (être une meilleure personne, avoir le Saint-Esprit en soi, entre autres). Désirez alors ce qui ne vous fera pas de mal. Cherchez des informations sur ce qui est bon. Nourrissez vos pensées avec les bonnes convoitises.

C’est pourquoi il est important que vous participiez pleinement aux réunions et aux activités des groupes qui se déroulent dans le dans tous les Centres d’Accueil Universel le plus proche de chez vous (voir les adresse ici). Car alors, vos pensées seront occupées par ce qui vient de Dieu.

Source: universal.org