Messsage

Seul celui qui considère sacrifie!

sacrifice« C’EST PAR LA FOI QU’ABRAHAM OFFRIT ISAAC, LOSQU’IL FUT MIS À L’ÉPREUVE, ET QU’IL OFFRIT SON FILS UNIQUE, LUI QUI AVAIT REÇU LES PROMESSES (…) IL PENSAIT QUE DIEU EST PUISSANT, MÊME POUR RESSUSCITER LES MORTS. » (HEBREUX 11.17-19)

Seul celui qui « considère » sacrifie … mais, considérer quoi ? Que Dieu est le Tout-Puissant ; que Dieu « EST » ; que Dieu accomplira… à l’exemple d’Abraham! Et pourquoi est-ce qu’Abraham a t-il sacrifié, obéit et dit que Dieu serait même capable de ressusciter Isaac d’entre les morts, même si jusqu’alors il n’avait vu aucun cas semblable de résurrection dans l’Histoire de l’humanité ?

PARCE QU’IL CONSIDÉRAIT… Non pas ses limites, mais que Dieu était Puissant MÊME pour ressusciter Isaac d’entre les morts! Même si Isaac serait réduit en cendres, car Dieu le lui avait demandé en holocauste (ce qui consistait à décapiter le sacrifice et à le bruler jusqu’à ce qu’il devienne en cendres), Il aurait la capacité de faire revivre le « rêve d’Abraham ». En d’autres mots, sa croyance était sans limites, car il croyait que Dieu accomplirait Sa Promesse de Bénir toutes les Familles de la Terre à travers sa descendance… Mais cela ne serait possible que s’il avait des enfants….

Alors, le sacrifice a été, est et sera toujours précisément pour que la personne se prouve à elle-même, aux autres et au mal, l’extrême importance de considérer Dieu au delà… Mais au-delà de quoi ? Au-delà de la mort et spécialement au-delà des limites de la vie! Au-delà de vos sentiments, plans, désirs, famille, biens, amis, traditions…

Mais malheureusement, dans l’univers de ceux qui se disent de Dieu, cela n’est pas ainsi, car il existe des personnes qui « considèrent » seulement la capacité de Dieu « jusqu’à un certain point » et pas au-delà! Et rappelez-vous qu’elles sont nombreuses les personnes qui ont eu leur vie réduite en cendres… Mais Dieu n’est pas des cendres ou n’importe quel autre élément terrestre. Par conséquent, si nous considérons Dieu au-delà de tout cela, au point même de ne rien Lui refuser, y compris notre propre vie ou existence, alors nous ne considèrerons rien de ce qui est matériel (maison, voiture, biens…) au-dessus de Dieu, ainsi nous Sacrifierons si Dieu le demande ainsi, à l’exemple d’Abraham, à qui Dieu a demandé Isaac, et il n’a pas refusé!

Généralement, les personnes ne prennent pas possession des Promesses, de la Grandeur de Dieu, parce qu’elles ne veulent pas donner, elles ont du mal à prendre cette attitude : ALLER VERS L’AUTEL DU SACRIFICE! Le « problème » est exactement le suivant : les personnes ont du mal à croire au point de sacrifier, parce que le jour où elles Sacrifieront vraiment, elles verront la manifestation du Pouvoir de Dieu! Mais c’est une lutte que chaque personne, chaque individu, doit mener et vaincre : sa difficulté de confier et de se lancer dans les Promesses de Dieu!

Tout est définit par ce à quoi vous donnez plus de considération : Dieu, quelqu’un ou vos biens matériaux! Ce sont ces deux paroles-libératrices : l’ÉPREUVE et la CONSIDÉRATION! Dieu a éprouvé Abraham et il a considéré Dieu… Mais il y a des personnes qui veulent être approuvées sans passer par l’épreuve de démontrer à *Qui ou à *quoi elles donnent plus de considération. Et il y a des personnes qui veulent être considérées sans premièrement considérer Dieu! Même étant Dieu, PARFAIT, Il a donné, nous considérant, nous êtres humains, importants!

*qui : Dieu ou quelqu’un.

* quoi : Les Promesses de Dieu ou l’argent.

Ancien : 

« L’Eternel dit à Abram, après que Lot se fut séparé de lui: Lève les yeux, et, du lieu où tu es, regarde vers le nord et le midi, vers l’orient et l’occident; car tout le pays que tu vois, je le donnerai à toi et à ta postérité pour toujours. Je rendrai ta postérité comme la poussière de la terre, en sorte que, si quelqu’un peut compter la poussière de la terre, ta postérité aussi sera comptée. Lève-toi, parcours le pays dans sa longueur et dans sa largeur; car je te le donnerai. » Genèse 13.14-17

Nouveau :

 « Humiliez-vous devant le Seigneur, et il vous élèvera. » Jacques 4.10

Deixe o seu comentário

Ou preencha o formulário abaixo.

O seu endereço de email não será publicado. Campos obrigatórios marcados com *