Prendre et ne pas attraper!

sacrificar

DIEU A DIT À ABRAHAM PRENDRE ET NE PAS ATTRAPPER PARCE QUE ISAAC ÉTAIT AUSSI FILS DE SARAH, C’EST SÛR ET CERTAIN, AU MOMENT QU’IL ALLAIT LE PRENDRE ÇA SERAIT DOULOUREUX NON SEULEMENT POUR LUI, MAIS AUSSI POUR SARAH…

Beaucoup ont l’excuse: «Mais la voiture n’est pas seulement à mon nom… ce qui est dans la banque n’est pas seulement à moi … », c’est pour cela, Abraham a dû «prendre». Et il a senti la douleur du sacrifice, parce que le vrai Sacrifice ça fait mal:

“ Dieu dit: Prends ton fils, ton unique, celui que tu aimes, Isaac; va-t’en au pays de Morija, et là offre-le en holocauste sur l’une des montagnes que je te dirai.” (Gn 22:2)

Dans cette Campagne D’Israel, Dieu vous demandera de PRENDRE et de le placer sur l’autel. Mais pourquoi «prendre» au lieu de « attraper »? Parce qu’il y a des choses que Dieu demande qui sont entièrement connecté au cœur, aux sentiments et pour ne pas nier ce que Dieu me demande, je dois les détacher de mon cœur, de mes sentiments.

Entre Abraham et Isaac il y avait un lien affectif qui les liés, de sorte qu’il a dû SE DÉTACHÉ. Dans cette Campagne d’Israel, la personne doit détacher de son cœur ce que Dieu lui demandera de placer sur l’autel.

Prendre est un acte de mettre la main sur quelque chose vite, sans donner le temps au sentiment de ralentir l’action. Une attitude (froide), afin d’apporter la situation sans sentiments, conduisant à la foi sacrificiel.

Quand Abraham a demandé à Dieu une garantie au sujet de la promesse, Dieu lui demanda le sacrifice de cinq animaux, c’est comme si Dieu l’avait répondu « Arrête avec les sentiments et vit par la foi (6e sens), » car quand il a commencé à vivre cette foi, il a pu comprendre les mots « prendre ton fils unique. »

“Alors Jésus dit à ses disciples: Si quelqu’un veut venir après moi, qu’il renonce à lui-même, qu’il se charge de sa croix, et qu’il me suive.” ( Mathieu 16: 24)

Pour suivre le Christ, nous devons être prêts à non seulement prendre, mais nous devons nous CHARGER de notre Croix (Sacrifice). Abraham a compris cela lorsqu’il PRIT son fils unique (Sacrifice).

Il y a ceux qui ont pris la croix (sacrifice), cependant, ils ont eu un moment d’indécision et ont fini pour mettre sur l’Autel une valeur qui ne correspondait pas à l’Unique, conséquence, ils sont restés à mi-chemin, quand vous attrapez quelque chose ça peut glisser facilement de vos main, mais quand vous prenez quelque chose, ce que vous avez pris est en sécurité et vous ne le perdait pas facilement. C’est pour cela qu’Abraham a pris son fils unique, il ne se s’est pas laissé emporter par le sentiment et il n’a rien dit à Sarah, ni à ses serviteurs, ce que Dieu lui avait demandé, parce que si il l’aurait fait, ses serviteurs pourraient essayer de l’arrêter avant même de partir, SUITE à l’appel de Dieu et, par conséquent, plus tard, il est devenu le Père de la Foi!

PRENDRE ÉXIGE UNE CERTAINE VIOLENCE !!! Il n’y a pas de sentiment! Observez, quand un animal prend quelque chose d’un autre! Quand un homme prend quelque chose d’un autre! Il y a une agressivité dans l’attitude de PRENDRE possession!

Abraham avait une foi violente !!! Il a enfreint les règles, il a agressé les oiseaux de proie, et tous les sentiments, toutes les émotions, il allait à contre sens. Et tout cela au nom d’une foi pure violente sans émotion! Abraham a ignoré le coeur! Telle est la foi pure! Elle est violente!

Dieu a été spécifique dans sa demande, « Prends ton fils, ton fils UNIQUE Isaac, celui que tu AIMES … ». Mais aussi, DIEU a été très précis quand il jura par LUI-MÊME à propos de ce que ferait dans la vie d’Abraham! « je te bénirai, et je multiplierai ta postérité, comme les étoiles du ciel et comme le sable qui est sur le bord de la mer; et ta postérité possédera la porte de ses ennemis; Et en ta postérité seront bénies toutes les familles de la terre; parce que tu as obéi à ma voix « .

Deixe o seu comentário

Ou preencha o formulário abaixo.

O seu endereço de email não será publicado. Campos obrigatórios marcados com *