Message

Les enfants de la chair

 

« Or ceux qui vivent selon la chair ne sauraient plaire à Dieu.
Pour vous, vous ne vivez pas selon la chair, mais selon l’Esprit, si du moins l’Esprit de Dieu habite en vous. Si quelqu’un n’a pas l’Esprit de Christ, il ne lui appartient pas. » Romains 8:8-9

Paul savait qu’au milieu des nouveaux chrétiens romains, il y en avait beaucoup, qui avaient accepté Jésus comme Sauveur, mais pas comme Seigneur.

Cela signifie, qu’ils avaient accepté la foi chrétienne, mais ne s’étaient pas livrés à cette même foi.

Bien qu’ils s’identifiaient aux nouveaux vrais chrétiens, même ainsi, ils étaient encore charnels, comme autrefois.

C’est ce qui se passe avec la plupart des croyants: ils acceptent Jésus, mais ne se livrent pas à Lui.

C’est pourquoi, ils ne peuvent pas recevoir le Saint-Esprit.

Ils restent des années à l’église, ils reçoivent une vaste connaissance de la Parole, connaissent les oracles de Dieu, mais ne les pratiquent pas.

Ils sont des enfants de la chair.

Dans sa lettre au chrétiens romains, l’apôtre indique clairement, que celui qui n’a pas l’Esprit de Dieu ne Lui appartient pas.

Il peut même être fidèle dans l’église et marcher selon les coutumes religieuses, mais s’il n’a pas l’Esprit du Seigneur Jésus-Christ, il ne Lui appartient pas.

Et il n’y a aucun moyen de faire semblant d’avoir le Saint-Esprit. Ses carnalités l’identifient.

Lorsqu’on est scellé de l’Esprit de Jésus, les pensées, les sentiments et le cœur sont combinés à ceux du Seigneur Jésus. Il n’y a aucun moyen de vous tromper tout le temps.

Paul doutait de la conversion sincère de nombreux romains, en d’autres termes: Vous ne devez pas vivre selon la chair, mais selon l’Esprit, si du moins, l’Esprit de Dieu habite en vous.

Si quelqu’un n’a pas l’Esprit de Christ, il n’appartient pas au Seigneur Jésus.

Je vois beaucoup de supposés convertis, servir en tant que serviteurs, parler comme s’ils étaient remplis de l’Esprit et se comporter (à l’église) comme s’ils étaient des frères…

Cependant, à la maison, au travail, à l’école ou dans la rue, ils parlent comme les idolâtres parlent, s’habillent comme les incrédules, réagissent comme les démoniaques et se distinguent, en peu de choses, des enfants des ténèbres.

 

Deixe o seu comentário

Ou preencha o formulário abaixo.

O seu endereço de email não será publicado. Campos obrigatórios marcados com *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.