L'ENTREPRISE OU DIEU

Un jour, un employé d’une entreprise, un croyant, fut appelé au bureau du PDG.

Sans mâcher ses mots, le propriétaire est allé droit au but:

– Nous sommes en train de restructurer l’entreprise et nous avons justement besoin d’une personne comme vous pour occuper le poste de directeur de secteur. Nous avons analysé votre dossier et nous avons vu qu’il n’y a qu’un seul problème: votre religion. Le poste est incompatible avec votre foi, vous aurez ainsi à faire un choix entre cet avancement de carrière et votre église. Mais vous ne devez pas répondre maintenant. Rentrez chez vous, aujourd’hui c’est vendredi, pensez bien, et lundi vous nous direz ce que vous avez décidé.

Notre frère est rentré chez lui dans le doute le plus complet. D’un côté, il désirait ce poste – après tout, c’était la chance de sa vie. Combien de gens pensa-t-il, n’aimeraient pas être à sa place? D’un autre côté, et sa foi? Et l’église? Et Dieu?

Des pensées disparates envahissaient son esprit. Son cœur est devenu un champ de bataille entre ce qui est juste et ce qui ne l’est pas, entre le réel et l’idéal. Il passa des nuits blanches, sans pouvoir se concentrer sur une seule pensée. Ce fut le pire week-end de sa vie, le pire samedi, le pire dimanche …

Le lundi, étant arrivé à l’entreprise, il était déjà bien impatient de rencontrer le PDG:

– Et alors? – demanda le PDG – Quelle est votre décision?

– Je pense que je vais accepter la proposition que vous m’avez faite.

Le PDG n’a pas même pas levé la tête:

– Alors vous pouvez aller immédiatement au Département des Ressources Humaines et demander votre reçu pour solde de tout compte. Vous êtes renvoyé!

– Mais … Patron … C’est vous-même qui m’avez fait cette proposition!

– Oui, et vous avez été mis à l’épreuve, mais vous avez échoué au test. Si vous avez été si rapidement capable de trahir votre Dieu, qui m’assure qu’encore plus rapidement vous n’allez pas trahir votre entreprise?

« Mais celui qui me reniera devant les hommes sera renié devant les anges de Dieu. » (Luc 12:9)

Cette histoire reflète le caractère de celui qui n’est jamais né de Dieu.

Salutations à la famille et aux compagnons de guerre.

Ev. Julio Freitas

 

Deixe o seu comentário

Ou preencha o formulário abaixo.

O seu endereço de email não será publicado. Campos obrigatórios marcados com *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.